Guide complet de la recette et cuisine vietnamienne

Cuisine vietnamienne : Envie d'un voyage culinaire au Vietnam? Trouvez des informations utiles sur le plat vietnamien et la recette vietnamienne traditionnelle.

Cuisine vietnamienne

Présentation de la cuisine vietnamienne

recette vietnamienne

La cuisine vietnamienne a beaucoup de qualités: elle est fine et légère, diététique, vraiment pas chère et très variée (près de 500 plats). Bien qu’elle s’en inspire parfois, elle se distingue de la cuisine chinoise par le fait qu’elle utilise moins de sauces, mais plus d’herbes et de légumes naturels. Et puis, la carte d’un resto vietnamien restera toujours plus simple à lire que celle d’un resto chinois…

Un ingrédient de base sépare foncièrement les cuisines vietnamienne et chinoise: c’est le nuoc mam, sauce brenâtre obtenue par la fermentation de poissons salés. Voilà un condiment national qui fait l’unanimité, du nord au sud!

Comme dans tous les pays du monde, les variantes régionales existent: la cuisine du Sud a une saveur plus sucrée que celle du Nord, parce qu’on y met souvent du lait de coco à la cuisson. La cuisine du Centre se singularise par son goût relevé et par l’abondance des produits de la mer.

Baguettes

Baguettes

Baguettes

Au Vietnam, que l’on soit recroquevillé sur ses talons sur un trottoir ou confortablement installé devant une table chic, on mange toujours avec des baguettes. Elles sont si « bouddiquement » pacifiques, ces baguettes, qui ne savent ni piquer, ni transpercer, ni découper! Le bouddhisme vietnamien commence dans l’assiette. Mais il faut quan même de la dextérité pour réussir à tenir une boulette toute ronde entre deux baguettes!

C’est tout un art… En cas d’échecs répétés, nous proposons un raccourci occidental un brin féroce: piquez dedans! Pour manger un bol de riz, les Vietnamiens le rapprochent de leurs lèvres et enfournent à coups de baguettes le contenu du bol dans leur bouche. N’en soyez pas choqué, c’est la méthode la plus efficace. Les Européens préfèrent laisser leur bol sur le table et porter le riz à bout de baguettes jusqu’à leur bouche, ce qui, avec un peu d’entraînement, est tout à fait jouable.

Conseils sur la cuisine vietnamienne

Conseils sur la cuisine vietnamienne

Conseils sur la cuisine vietnamienne

Le glutamate de sodium est souvent employé afin de mieux faire ressortir les saveurs. Or ce produit est déconseillé aux personnes cardiaques ou souffrant d’hypertension. Lors de votre commande, demandez vos plat « không mỳ chính », c’est-à-dire sans addition du fameux produit.

Recette du Riz

Recette du Riz

Recette du Riz Vietnam

En vietnamien, « prendre son repas » se dit an com. Si l’on traduit littéralement, cela signifie « manger du riz ». L’habitude est bien révélatrice de l’importance du riz dans la vie quotidienne. Selon un vieux proverbe, « Pour faire la guerre, il faut du riz; pour faire la paix, il faut du riz aussi »!

Il existe trois sortes de riz: le riz normal avec des grains ronds et blancs, le riz gluant qui présente des grains opaques (il sert à confectionner des gâteaux et des offrandes), et enfin le riz parfumé reconnaissable à ses longs grains. On trouve bien du riz complet, non décortiqué, sur les marchés, mais les Vietnamiens ne le mangent pas et il n’est jamais utilisé dans la cuisine.

Généralement, les restos vous servent un bol de riz blanc en accompagnement d’autres plats; à vous de faire votre mélange dans l’assuette. Sinon, on peut demander des plats à base de riz, comme le cơm tay cm; c’est du riz aux champinons mélangé avec de fines lamelles de poulet et du porc au gingembre.

Recette des Soupes

Recette de Pho

Recette de Pho

Recette de Pho vietnamienne

C’est un des plat les plus courants. Le mot « Pho » est inscrit partout. Le Pho, qui est une soup de nouilles originaire du Nord, s’est répandu dans tout le pays. On le sert dans un grand bol. Il s’agit d’un bouillon obtenu en faisant bouillir des os, du gingembre et du Nuoc Mam (évidemment!). On y ajoute des lamelles de boeuf ou de poulet, des herbes, de la coriandre, de l’anis, des épices, et parfois des clous de girofle.

C’est un mélange de liquide et de solide, à la fois léger et copieux, que les Vietnamiens consomment à n’importe quelle heure de la journée. Il existe même des marchands de soupe ambulants. La soupe a ses variantes régionales, ce qui la rend encore plus savoureuse en voyage!

Dans le Nord, le Pho est toujours servi avec des nouilles blanches (vermicelles à base de riz). La soupe du Centre s’appelle le Bun Bo Hue, et elle est à base de boeuf et de nouilles. Dans le Sud, le Pho traditionnel est le Hu Tieu, autre type de soupe contenant aussi des vermicelles de riz, mais avec du porc.

Recette de Mien Luon

Recette de Mien Luon

Recette de Mien Luon

C’est la soupe aux anguilles avec des vermicelles transparents faits avec de la farine de riz mélangée à du manioc en poudre. Il y a d’autres Mien: le Mien Ga (au poulet), le Mien Cua (au crabe), etc.

Recette de Bun Thang

Recette de Bun Thang

Recette de Bun Thang vietnamienne

C’est la soupe de nouilles de riz avec des morceaux de poulet, d’omelette et de crevettes. C’est une soupe originaire du nord du pays.

Recette de Lau

Recette de Lau

Recette de Lau

C’est ce que l’on appelle communément le « pot-au-feu vietnamien » ou encore la « fondue chinoise », Ta Pin Lu. Il s’agit en fait d’un bouillon composé de légumes, d’herbes, de feuilles potagères et de fruits de mer.

On plonge soi-même dans le bouillon les différentes viandes déjà découpées en petits morceaux: boeuf, crevette, calamar… Le Lau est unplat très sain et très convivial puisqu’on le partage à plusieurs, comme en France la fondue bourguignonne.

Recette de Mi

Recette de Mi

Recette de Mi

C’est une soupe contenant des nouilles jaunes à base de farine de blé (elles se rapprochent des nouilles italiennes).

Plats traditionnels du Vietnam

Plat de Nem

Plat de Nem

Plat de Nem Vietnam

Le nem qui ne connaît ce petit rouleau, appelé aussi pâté impérial (ou Cha Gio dans le sud du pays)? Une des spécialités du Vietnam. C’est une crêpe de riz enroulée en cylindre, contenant de petits vermicelles transparents, du crabe des morceaux de porc, des bouts d’oignon, ainsi que des champignons de mer (Moc Nhi). Les nems sont frits dans de l’huile puis servis chauds et craquants. Excellente nourriture, saine et légère.

Plat de Banh Cuon

Plat de Banh Cuon

Plat de Banh Cuon

Banh Cuon appelé aussi « ravioli vietnamien ». Il est fait à partir d’une pâte de riz cuite à la vapeur, farcie de porc haché et de morceaux de champignon noir. On le sert avec du Nuoc Mam coupé d’eau, auquel on a ajouté du vinaigre, du sucre, de l’ail, du piment.

Plat de Bo Bay Mon

Plat de Bo Bay Mon

Plat de Bo Bay Mon

C’est le boeuf exquis aux sept manières, soit sept plats de viande de boeuf que l’on sert dans certains restos spécialisés (c’est souvent marqué « Bo 7 Mon » sur leur carte de visite ou en façade).

Une des façons de cuire le boeuf consiste à tremper la viande dans un récipient contenant de l’huile bouillante (sorte de fondue) ou d’en faire griller des morceaux découpés sur une plaque posée près de vous sur la table.

Plat de Cha Ca

Plat de Cha Ca

Plat de Cha Ca

C’est une des plus fameuses spécialités du Nord. Il s’agit d’un filet de poisson frit en non grillé, servi avec des vermicelles de riz, des herbes aromatiques, des cacahuètes grillées, le tout parfumé de quelques gouttes de Ca Cuong (essence très volatile provenant du corps d’un insecte, le bélostome). Ce plat exceptionnel coûte plus cher que les plats quotidiens.

Plat de Oc Nhoi

Plat de Oc Nhoi

Plat de Oc Nhoi

C’est la délicieuse farce à base d’escargots, enveloppée dans une feuille de gingembre, et cuite à la vapeur dans une coquille. Plat très fin et parfumé.

Plat de Chao Tom

Plat de Chao Tom

Plat de Chao Tom

C’est les bâtons de canne à sucre enrobés d’une pâte de crevette, que l’on sert toujours frillés.

Plat de Canh Chua

Plat de Canh Chua

Plat de Canh Chua Vietnam

C’est la soupe de poisson et de légumes à la saveur aigre-douce en raison des tamarins (fruits du tamarinier) que l’on y met pour la cuisson. Voilà un plat typique du bord de mer. Il s’accommode de diverses façons. Le Canh Chua Ca Loc est le plus demandé.

Plat de Cho

Plat de Cho

Plat de Cho vietnamien

C’est la viande de chien, et les saucisses dérivées de cette chair, surtout dans le Tonkin. C’est un peu gras et le goût peut être assez fort.

Plat de Trung Vit Lon

Plat de Trung Vit Lon

Plat de Trung Vit Lon

C’est l’oeuf de cane couvé dont le petit craque sous la dent. On le mange en entier, comme les ortolans.

Pâtisseries vietnamiennes et confiseries

Vos papilles doivent se mettre en éveil à la lecture des mots banh (gâteau) et mut (fruits confits), que certains restos inscrivent sur leurs cartes.

Gateau de Banh Chung

Gateau de Banh Chung Vietnam

Gateau de Banh Chung Vietnam

C’est les Vietnamiens ne mangent ce gâteau salé qu’à l’occasion de la fête du Tet (Nouvel An Vietnamien). Il est aussi exceptionnel ici que le foie gras en France. On trouve le banh chung dans toutes les vitrines et sur toutes les tables durant cette semaine de fête intense. Il s’agit d’un gâteau de riz gluant enveloppé dans des feuilles de cocotier ou de bananier (ce qui lui donne sa couleur verte). De forme carrée, il contient des graines de soja et des moreaux de poitrine de porc salés et poivrés. Dans le Sud, il est cylindrique (banh tet).

Gateau de Banh Bao

Gateau de Banh Bao

Gateau de Banh Bao

C’est la pâtisserie d’origine chinoise que les Vietnamiens dégustent au petit déj ou au goûter. C’est une brioche cuite à la vapeur, farcie de vivande de porc, d’oignons, de champignons parfumés. On y trouve un morceau d’oeuf dur et une fine tranche de lap xuong, sorte de saucisse chinoise.

Gateau de Banh Deo

Gateau de Banh Deo

Gateau de Banh Deo

On le confectionne et on le consomme uniquement à l’occasion de la fête de la mi-automne. Gâteau à base de farine de riz gluant, fourré de fruits confits, de graines de sésame, de graisse. Très sucré, il s’accompagne à merveille d’une tasse de thé au jasmin.

Mut

C'est les fruits confits servis à l’occasion de la fête du Tet, mais on en trouve quand même le reste mut khoai (à la patatedouce). Les plus fins sont les mut sen (aux graines de lotus), les mut quat (au kumquat) et les mut mang cau (au corossol).

Desserts vietnamiens

Desserts vietnamiens

Desserts vietnamiens

Il y a rarement d’entremets sucrés dans les restos. Le dessert vietnamien est plutôt composé de fruits frais que de pâtisseries. Les plus courants sont l’ananas, la banane, l’orange, la papaye (très rafraîchissante) et le pamplemousse.

Les fruits exotiques sont plus rares et donc plus chers: la mangue, le mangoustan, le ramboutan et le longane. Le jaquier et surtout le durian dégagent un arôme spécial (repoussant dans le cas du durian), mais les amateurs de fromages très forts peuvent toujours risquer le coup. il existe aussi des desserts cuisinés comme le chè. Les restos habitués aux touristes vous proposeront des yaourts au miel et des crêpes à la banane, rarement plus.

Che: on vous voit venir, malgré le régime vietnamien, rien à voir avec le célèbre révolutionnaire sud-américain… c’est un dessert sucré, que l’on sert chaud ou froid avec de la glace pilée. Le che est confectionné à partir d’ingrédients très variés: haricots blanc ou maïs, ou même patates douces. Le tout est arrosé de lait de noix de coco.

Le pain - Souvenirs de la France

Le pain - Souvenirs de la France

Le pain vietnamien (sandwich) - Souvenirs de la France

La France a laissé au Vietnam quelques souvenirs gastronomiques (peu, en fait, pour 95 ans de présence).

Déformation phonétique de « pain de mie », le banh mi est un sandwich hérité de l’époque coloniale. Il n’est pas fait avec di pain de mie mais avec de la baguette craquante, mêlant les saveur vietnamiennes et le pain français.

Beaucoup plus riche et nourrissant qu’un simple jambon-beurre. À l’intérieur, on trouve de la viande grillée de porc (de boeuf ou de poulet) mélangée à des carottes râpées, des tranches de concombre. Pour accentuer le goût, on y ajoute des brins de coriandre, un peu de soja, ou de la sauce Maggi, parfois du tofu.

Certains contiennent un morceau de piment rouge émincé. C’est bon, goûteux, économique, une authentique nourriture rapide de rue. On trouve aussi quelques pâtisseries et viennoiseries à la française; avec le tourisme elles ont tendance à être proposées dans les grandes villes.

Du jambon, du pâté, et de l’eau minérale évoquant Vittel.

De tous les fromages qui ont circulé naguère au Vietnam, un seul, La Vache Qui Rit, a laissé sa marque dans les esprits et son logo sur les façades de nombreux restos. Pourquoi un tel succès? C’est l’un des rares fromages qui se conserve même sans être au frigo. Une imitation est apparue depuis, la Nouvelle Vache!

Enfin, autre saveur française ayant fait souche: les yaourts. On en trouve partout, dans les gargotes, dans les petits cafés-kem. Les Vietnamiens ont conservé le nom français (d’origine turque à vrai dire…) et le servent glacé dans un petit pot en verre. Miam!

Nous espèrons que les informations de notre article sont utiles pour la préparation de votre voyage au Vietnam. Si vous avez des questions ou des conseils utiles, n'hésitez pas à laisser des messages ci-dessous. Nous serons heureux d'avoir de vos nouvelles.

Mots-clefs sur google: cuisine vietnamienne, recette vietnamienne, recettes vietnamiennes, recette vietnamienne facile, recette cuisine vietnamienne traditionnelle, cuisine vietnamienne recette, recettes vietnamiennes faciles, recette cuisine vietnamienne, cuisine vietnamienne facile, recette cuisine vietnamienne traditionnelle, cuisine vietnamienne traditionnelle, recette de cuisine vietnamienne, recettes vietnamienne, cuisine vietnamienne recettes, soupe vietnamienne, entrée vietnamienne, plat vietnamien, plats vietnamiens, gateau vietnam...

Cuisine Vietnamienne
5 (100%) 6 votes

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *