Agence de voyage Vietnam

Nouvel an cambodgien

Nouvel an cambodgien : Tout sur le Nouvel An khmer au Cambodge

Le Nouvel An khmer – Choul Chnam Thmey en langue khmère – est l’une des principales fêtes du Cambodge. Les communautés ayant des racines dans la culture khmère, qui comprennent la plupart des Cambodgiens et la minorité khmère du Viêt Nam, cessent de travailler pendant trois jours entiers pour retourner dans leurs communautés d’origine et faire la fête.

Nouvel An khmer au Cambodge

Contrairement à de nombreuses fêtes asiatiques qui suivent le calendrier lunaire, le Nouvel An khmer suit le calendrier grégorien et est célébré pendant trois jours, du 13 au 15 avril de chaque année. Les pays bouddhistes voisins, comme le Myanmar, la Thaïlande et le Laos, célèbrent leur Nouvel An respectif à la même date ou aux alentours.

Note : « Khmer » et « Cambodgien ».

Lorsque l’on voit ou que l’on entend le mot « khmer », comme le Nouvel An khmer, la communauté khmère ou le temple khmer, de nombreuses personnes ne connaissent pas ce mot et se demandent ce qu’est le « khmer ».   En pratique, les deux mots, « khmer » et « cambodgien », peuvent être utilisés pour se remplacer l’un l’autre. Par exemple, on peut dire « Nouvel an khmer » ou « Nouvel an cambodgien », « peuple khmer » ou « peuple cambodgien ».  L’exception est lorsqu’on parle des « Khmers rouges » (il n’est pas correct d’utiliser le mot « Cambodgien » au lieu de « Khmer » dans ce cas).  (Pour des informations sur les Khmers rouges, voir : Profil culturel cambodgien).

Le mot « Kampuchea » signifie un pays du peuple khmer.  Kampuchea peut être traduit par « pays khmer ». Les Français appellent le Kampuchéa « Le Cambodge » ; l’homme khmer est appelé « Le Cambodgien » ; et la femme khmère est appelée « La Cambodgienne ».  Un peu différent du français, le nom anglais du pays est « Cambodia » et le peuple khmer est appelé « Cambodian ». Cependant, la définition complète de ce qui est khmer et de ce qui est cambodgien reste un grand sujet de discussion parmi les intellectuels khmers ou cambodgiens.

1. Pourquoi les khmers célèrent-ils le nouvel an cambodgien ?

Pourquoi les khmers célèrent-ils le nouvel an cambodgien

Le Nouvel An khmer marque la fin de la saison traditionnelle des récoltes, une période de loisirs pour les agriculteurs qui ont peiné toute l’année pour planter et récolter le riz. Le mois d’avril représente une pause rare dans ce dur labeur, car c’est le mois le plus chaud et le plus sec de l’année, ce qui rend pratiquement impossible tout travail prolongé dans les champs.

Lorsque la saison des récoltes s’achève, les communautés agricoles se tournent vers les rites du Nouvel An cambodgien, en prévision de la saison des pluies qui arrive fin mai.

Jusqu’au 13e siècle, le Nouvel An khmer était célébré fin novembre ou début décembre. Un roi khmer (Suriyavaraman II ou Jayavaraman VII, selon les interlocuteurs) a déplacé la célébration pour la faire coïncider avec la fin de la récolte du riz.

Le Nouvel An khmer n’est pas strictement une fête religieuse, bien que de nombreux Khmers se rendent dans les temples pour commémorer cette fête.

2. La légende du mouvel an cambodgien Kmer

La légende du mouvel an cambodgien Kmer

Il était une fois un jeune homme nommé Dhammabal Koma. Fils d’un père riche, il avait terminé avec succès l’étude des trois Vedas. Il pouvait également parler et comprendre le langage de tous les oiseaux. Dhammabal Koma était célèbre dans tout le pays pour son savoir. C’est ainsi qu’un jour, le roi des dieux Kabil Moha Prum apprit l’extraordinaire intelligence de Dhammabal.

Cela rendit le Roi des Dieux très jaloux, il décida de descendre sur Terre et de défier Dhammabal avec une énigme. Le roi était sûr de gagner et déclara que le perdant devrait perdre sa tête. Dhammabal était certain de son savoir et accepta de participer.

L’énigme du roi Kabil Moha Prum consistait en ces trois questions :

– Qu’est-ce que le bonheur le matin ?

– Qu’est-ce que le bonheur l’après-midi ?

– Qu’est-ce que le bonheur du soir ?

Dhammabal avait sept jours pour résoudre l’énigme. Mais il avait beau essayer, même après six jours, il n’avait toujours pas trouvé les réponses. Dhammabal était sans espoir et, désespéré, il décida de s’enfoncer dans la forêt et de se tuer.

Après avoir passé de nombreuses heures à s’enfoncer de plus en plus profondément dans la forêt, il se reposa, épuisé, sous un grand palmier. Mais soudain, alors qu’il était à moitié endormi, il remarqua un couple de vautours qui se parlaient. La femelle vautour demandait à son mari ce qu’ils devaient manger le lendemain.

Le vautour mâle répondit qu’ils auraient la chair de Dhammabal Koma pour le jour suivant, et pour les jours suivants.

Car Dhammabal va mourir parce qu’il ne peut pas résoudre l’énigme. La femelle vautour devint curieuse et demanda à son mari quelle était l’énigme. Son mari lui répondit par ces trois questions :

– Qu’est-ce que le bonheur le matin ?

– Qu’est-ce que le bonheur l’après-midi ?

– Qu’est-ce que le bonheur du soir ?

Les réponses à l’énigme

Et alors le vautour donna à sa femme les réponses aux questions :

– Le bonheur du matin se lit sur le visage des gens qui se lavent le visage avant de commencer une nouvelle journée.

– Le bonheur de l’après-midi est sur la poitrine des gens qui nagent pour se rafraîchir de la chaleur de l’après-midi.

– Le bonheur du soir est aux pieds des gens, lorsqu’ils se nettoient les pieds après une journée entière de travail et se préparent au repos de la nuit.

Dès que le vautour eut prononcé ces réponses, Dhammabal se remit de sa fatigue et se hâta de retourner au palais. Là, il attendit que le roi des dieux réponde à l’énigme.

Le roi des dieux tint parole, puisqu’il avait été vaincu. Mais avant de le décapiter, il appela ses sept filles et leur ordonna de s’occuper de sa tête. Sa tête ne devait pas entrer en contact avec la terre, car cela la brûlerait. Le contact avec l’air ferait s’évaporer la pluie, et le contact avec la mer ferait s’assécher tous les océans.

3. Nouvel an Cambodgien – et chaque année un ange descend sur terre

Nouvel an Cambodgien - et chaque année un ange descend sur terre

Après ces terribles avertissements, Kabil Moha Prum s’est coupé la tête et l’a remise à Tungsa, sa fille aînée. Tungsa a placé la tête de son père sur une plaque de métal et l’a emmenée sur le mont Someru. Tungsa et un trillion d’autres anges ont fait le tour du mont Someru avant d’apporter la tête de son père au temple Kuntheakmali dans le ciel.

Là, les anges ont créé un lieu de rencontre magique où ils pouvaient se retrouver chaque année au Mont Someru. Depuis ce jour, chaque année, à l’occasion du Nouvel An cambodgien (Sangkran), l’une des sept filles emporte la tête du père dans un cercle cérémoniel autour du mont Someru pour apporter à la terre bonheur et beau temps pour une bonne récolte, avant de la ramener au temple Kuntheakmali au ciel.

4. Comment les Khmers célèrent-ils leur nouvel an?

Comment les Khmers célèrent-ils leur nouvel an

Les Khmers marquent leur Nouvel An cambodgien par des cérémonies de purification, des visites de temples et des jeux traditionnels.

À la maison, les Khmers pratiquants font leur nettoyage de printemps et dressent des autels pour offrir des sacrifices aux divinités du ciel, ou devodas, qui sont censées se rendre au mont Meru de la légende à cette époque de l’année.

Dans les temples, les entrées sont ornées de feuilles de cocotier et de fleurs. Les habitants visitent les pagodes et apportent des offrandes de nourriture, de desserts et d’autres articles de tous les jours pour apaiser leurs ancêtres décédés.

Les cours des temples deviennent également des terrains de jeu pour les Khmers, qui jouent à des jeux traditionnels khmers à cette époque de l’année. Un jeu appelé angkunh, par exemple, utilise de grosses noix non comestibles que les équipes adverses lancent et font tomber.

5. Célébrations nouvelles du Nouvel An khmer

Célébrations nouvelles du Nouvel An khmer

La célébration du Nouvel An khmer a évolué au fil des ans et se caractérise désormais par des foules de personnes, y compris des touristes, qui se promènent et s’aspergent mutuellement. Il s’agit de se rassembler le long des rues à l’aide de pistolets à eau, de tuyaux d’arrosage et de super-suceurs, de lancer des seaux d’eau et de tremper tous ceux qu’ils voient autour d’eux.

Bien que la célébration du Nouvel An khmer ait évolué, de nombreux Cambodgiens profitent encore de cette fête pour se rendre dans leur ville natale et passer du temps avec leur famille et leurs proches. Les bouddhistes, quant à eux, se rendent dans les temples et versent de l’eau sur les images de Bouddha et sur les mains des moines bouddhistes en signe de respect.

6. Combien de temps dure le festival du nouvel an Khmer ?

Combien de temps dure le festival du nouvel an Khmer

Le Nouvel An cambodgien est célébré pendant trois jours entiers, chacun ayant sa propre signification rituelle et ses propres cérémonies.

Premier jour : Maha Sangkran (មហាសង្រ្កាន្ត)

Maha Sangkran, dérivé du sanskrit Maha Sankranti, est le nom du premier jour de la célébration du nouvel an. C’est la fin de l’année et le début d’une nouvelle. Les gens se déguisent, allument des bougies et brûlent des bâtons d’encens dans les sanctuaires, où les membres de chaque famille rendent hommage aux enseignements du Bouddha en s’inclinant, s’agenouillant et se prosternant trois fois devant son image. Pour porter chance, les gens se lavent le visage avec de l’eau bénite le matin, la poitrine à midi et les pieds le soir avant de se coucher.

Jour 2 : Virak Vanabat (វិរ:វ័នបត)

Vireak Vanabat est le nom du deuxième jour de la célébration du nouvel an. Les gens font la charité aux moins fortunés en aidant les pauvres, les serviteurs, les sans-abri et les familles à faible revenu. Les familles assistent à une cérémonie de dédicace à leurs ancêtres dans les monastères.

Jour 3 : Vearak Loeng Sak (វារៈឡើងស័ក)

T’ngai Loeng Sak en khmer est le nom du troisième jour de la célébration du nouvel an. Les bouddhistes lavent les statues de Bouddha et leurs aînés avec de l’eau parfumée. Le bain des images de Bouddha est une pratique symbolique qui permet de se débarrasser des mauvaises actions comme l’eau nettoie la saleté des articles ménagers. On pense également qu’il s’agit d’une bonne action qui apportera longévité, chance, bonheur et prospérité dans la vie. En lavant leurs grands-parents et leurs parents, les enfants peuvent obtenir d’eux les meilleurs vœux et de bons conseils pour vivre le reste de l’année.

7. Coutumes du nouvel an cambodgien

Coutumes du nouvel an cambodgien

Dans les temples, les gens érigent une colline de sable sur le terrain du temple. Ils élèvent une grande colline de sable pointue ou un dôme au centre qui représente Valuka Chaitya, le stupa de Tavatimsa où sont enterrés les cheveux et le diadème du Bouddha. Le grand stupa est entouré de quatre petits stupas, qui représentent les stupas des disciples préférés du Bouddha : Sariputta, Moggallana, Ananda et Maha Kassapa. Il existe une autre tradition appelée Sraung Preah : verser de l’eau ou du plâtre liquide (un mélange d’eau et de poudre de craie) sur les parents ou les personnes âgées (la plupart du temps, la jeune génération est chargée de verser l’eau).

Le Nouvel An khmer est également l’occasion de préparer des plats spéciaux. L’un d’eux est le « kralan » : un gâteau fait de riz cuit à la vapeur mélangé à des haricots ou des pois, de la noix de coco râpée et du lait de coco. Le mélange est fourré dans un bâton de bambou et lentement rôti.

8. Nourriture du nouvel an cambodgien

Le Nouvel An khmer est un moment de fête, mais aussi un moment de festin. Pendant le Nouvel An khmer, de nombreuses familles préparent des plats spéciaux. L’un de ces plats spéciaux s’appelle le kralan.

Le kralan est un gâteau fabriqué en mélangeant du riz cuit à la vapeur, des haricots ou des pois, de la noix de coco râpée et du lait de coco. Ce mélange sucré et collant est ensuite fourré dans un bâton de bambou et lentement rôti.

9. Jeux traditionnels

Le Cambodge abrite une variété de jeux qui transforment les journées mornes en occasions mémorables. Ces jeux sont similaires à ceux pratiqués à Manipur, un État du nord-est de l’Inde.  Tout au long du Nouvel An khmer, les coins de rue sont souvent bondés d’amis et de familles qui profitent d’une pause dans la routine, remplissant leur temps libre de danses et de jeux. En général, les jeux khmers aident à maintenir la dextérité mentale et physique d’une personne.

9.1.Chol Chhoung

Chol Chhoung

Un jeu joué spécialement à la première tombée de la nuit du Nouvel An khmer par deux groupes de garçons et de filles. Dix ou vingt personnes composent chaque groupe, debout sur deux rangées en face l’une de l’autre. Un groupe lance le chhoung à l’autre groupe. Lorsqu’il est attrapé, il est rapidement relancé vers le premier groupe. Si quelqu’un est touché par le chhoung, tout le groupe doit danser pour récupérer le chhoung pendant que l’autre groupe chante pour accompagner la danse.

9.2.Chab Kon Kleng

Jeu consistant à imiter une poule qui protège ses poussins d’un corbeau. Les adultes jouent généralement à ce jeu la nuit du premier jour de l’an. Les participants désignent généralement un joueur fort pour jouer la poule qui protège « ses » poussins, tandis qu’une autre personne est choisie pour être le « corbeau ». Pendant que les deux parties chantent une chanson de marchandage, le corbeau essaie d’attraper le plus de poussins possible en se cachant derrière la poule.

9.3.Bos Angkunh

Le style simple consiste simplement à lancer les Ongkunhs pour atteindre les Ongkunhs cibles. Le style étendu ajoute cinq étapes supplémentaires en plus de l’étape du lancer. Les deux styles se terminent par une pénalité appelée Jours-activité que les membres de l’équipe gagnante doivent exécuter sur les membres de l’équipe perdante. L’activité Jours est exécutée en utilisant les Onkunghs pour frapper les genoux de l’équipe perdante.

9.4.Leak Kanseng

Un jeu joué par un groupe d’enfants assis en cercle. Une personne tenant un « kanseng » (serviette cambodgienne) qui est tordu en forme de cercle marche autour du cercle en chantant une chanson. La personne qui marche essaie secrètement de placer le « kanseng » derrière l’un des enfants. Si l’enfant choisi se rend compte de ce qui se passe, il doit ramasser le « kanseng » et battre la personne assise à côté de lui.

9.5.Bay Khom

Jeu pratiqué par deux enfants dans les zones rurales ou urbaines pendant leur temps libre. Dix trous sont creusés en forme d’ovale dans une planche dans le sol. Le jeu se joue avec 42 petites perles, pierres ou pépins de fruits. Avant de commencer le jeu, cinq perles sont placées dans chacun des deux trous situés à l’extrémité de la planche.

 Quatre perles sont placées dans chacun des huit autres trous. Le premier joueur prend toutes les perles d’un trou et les dépose une à une dans les autres trous. Il doit répéter ce processus jusqu’à ce qu’il ait déposé la dernière perle dans un trou situé à côté d’un trou vide. Il doit alors prendre toutes les perles dans le trou qui suit le trou vide. À ce stade, le deuxième joueur peut avoir son tour. Le jeu se termine lorsque tous les trous sont vides. Le joueur qui a le plus grand nombre de perles gagne la partie. Ce jeu est peut-être similaire au congkak.

10. Où célébrer le nouvel an Khmer ?

Où célébrer le nouvel an Khmer

Les plus grandes célébrations sont à Siem Reap et Phnom Penh

Que vous vous trouviez à Phnom Penh ou à Siem Reap pour le Nouvel An khmer, vous ne manquerez pas de vous amuser. Cependant, il est bon d’être préparé. Il y a énormément de monde, alors assurez-vous de réserver votre hébergement et vos transports à l’avance.

Vous aurez beaucoup de plaisir à faire la fête avec les Cambodgiens et vos compagnons de voyage pendant trois jours entiers ! Réservez un peu de temps pour découvrir et apprendre les traditions sociales et religieuses du Nouvel An khmer.

Visitez Angkor Wat pour participer à Angkor Sankranta ! Il s’agit d’un festival de trois jours rempli d’événements cool, de spectacles divertissants, de cérémonies traditionnelles, d’activités amusantes, de nourriture et de boissons délicieuses, le tout dans le magnifique complexe du temple d’Angkor. Il y a toujours un petit programme et un itinéraire sympa chaque année. Dès que nous le trouverons, nous ne manquerons pas de le partager ici et sur nos profils sociaux.

Prendre part au songkran de Siem Reap signifie que vous allez vous mouiller.

Peu importe où vous marchez ou conduisez, vous êtes sûr de finir trempé d’eau et couvert de poudre de bébé. Préparez-vous à être pris en embuscade avec des pistolets à eau, des seaux, des tuyaux remplis d’eau glacée ! Alors, achetez-vous un pistolet à eau et participez à la fête.

11. Que faire à Siem Reap pendant le Nouvel An khmer ?

Si vous avez la chance d’être à Siem Reap pendant le Nouvel An khmer, nous vous conseillons vivement de vous aventurer et de participer aux festivités de Siem Reap Sangkranta avec les locaux. Pour ce faire, voici les cinq activités les plus recommandées à faire pendant le Nouvel An khmer à Siem Reap.

11.1. Visiter une pagode

Visiter une pagode

Pour le Nouvel An khmer, presque toutes les pagodes du pays sont décorées pour l’occasion. Rendez-vous dans l’une d’elles pour admirer les guirlandes colorées, les fleurs et autres décorations qui ornent chaque partie du monument. Pendant votre visite, vous pourrez assister à plusieurs cérémonies traditionnelles, notamment le matin, lorsque les familles se rendent à la pagode pour offrir de la nourriture et des fruits aux moines et recevoir des bénédictions.

Remarque : N’oubliez pas d’être respectueux en portant des vêtements modestes et assurez-vous d’être suffisamment couvert, enlevez également vos chaussures avant d’entrer dans la pagode.

11.2. Jouez à des jeux traditionnels et dansez avec les habitants

Ne laissez pas passer l’occasion de vous joindre aux habitants qui se réunissent dans la cour des pagodes et dans d’autres lieux publics pour danser de la musique khmère et jouer à des jeux traditionnels comme le Leak Kanseng, le Donderm Sleok Cher ou le Teanh Proat. C’est le moment de faire véritablement connaissance avec les Cambodgiens et de partager ensemble un moment de joie. Rire garanti !

11.3. Participez au festival Sangkranta de Siem Reap

Cette année, le festival Sangkranta de Siem Reap aura lieu dans le centre ville, près de la résidence royale. Ce festival est l’une des principales attractions de la ville pendant le Nouvel An khmer. N’hésitez donc pas à aller jeter un coup d’œil à ce qui s’y passe. De nombreuses activités culturelles auront lieu tout au long de ces trois jours.

C’est l’occasion idéale pour découvrir les arts et traditions khmers. De plus, de multiples stands installés dans le quartier proposeront un choix infini de street food et autres délices traditionnels pour l’occasion. Enfin, visitez les étalages commerciaux pour trouver des souvenirs faits à la main et d’autres articles qui vous rappelleront le Nouvel An khmer à Siem Reap.

11.4. Visite d’un village voisin

Nous vous conseillons de passer un après-midi dans un village proche de Siem Reap si vous le pouvez. C’est le meilleur moyen d’interagir avec la population khmère locale et de vivre une célébration authentique du Nouvel An khmer. N’oubliez pas votre appareil photo car vous pourrez également voir des paysages à couper le souffle, avec des rizières et des maisons en bois sur pilotis.

11.5. Faire la fête dans les rues du quartier du Vieux Marché

Enfin, pour la troisième et dernière nuit de la célébration, si vous avez envie de faire la fête, promenez-vous dans les rues du quartier du Vieux Marché où Cambodgiens, expatriés et touristes se retrouvent pour faire la fête et célébrer la fin des vacances. Le moment venu, levez les yeux au ciel et admirez les feux d’artifice pour conclure votre expérience parfaite du Nouvel An khmer.

12. Sécurité pendant le nouvel an Khmer

Sécurité pendant le nouvel an Khmer

Le Nouvel An khmer est un festival très convivial et animé auquel il faut participer, mais en raison des jets d’eau et de talc et de la consommation d’alcool, il peut aussi être dangereux sur les routes.

On constate une augmentation des accidents de la route causés par des personnes qui font des embardées ou qui sont surprises par des jets d’eau lorsqu’elles sont à moto ou à vélo. La combinaison de l’eau et du talc rend également la surface de la route glissante, ce qui entraîne des dérapages et des accidents, surtout lorsqu’elle est associée à la vitesse et à l’alcool au volant.

Personnellement, j’éviterais de faire du vélo ou de la moto pendant le Nouvel An khmer. Après avoir reçu une giclée directement dans le visage en faisant du vélo le premier jour du festival et avoir failli en tomber, j’ai décidé que le vélo resterait en sécurité à la maison pour le reste des célébrations. Vous devez également rester vigilant lorsque vous vous promenez en ville car le code de la route ne s’applique pas… restez vigilant.

Il y a peu de crimes violents pendant le Nouvel An khmer, mais il faut aussi faire attention à l’augmentation du nombre de pickpockets opportunistes et de voleurs de sacs, surtout dans les endroits très fréquentés.

Il n’y a probablement pas beaucoup de risques que cela se produise, mais pour être sûr, je vous recommande de ne pas sortir avec un sac, de ne pas transporter de grosses sommes d’argent et de ne pas vous promener avec votre appareil photo ou votre téléphone.

En fait, j’ai simplement caché mon argent dans mon soutien-gorge et mon iPhone dans la ceinture de mon jean. Si vous prenez ces précautions, tout devrait bien se passer.

N’oubliez pas non plus que le Nouvel An khmer correspond à la période la plus chaude de l’année. Veillez donc à boire beaucoup d’eau et à mettre de la crème solaire lorsque vous vous promenez.

13. FAQS sur le nouvel an Khmer

FAQS sur le nouvel an Khmer

Quelle est l’origine du Nouvel An khmer ?

Le festival du Nouvel An khmer est issu du bramhmanisme, une partie de l’hindouisme, qui était une religion à laquelle les Khmers croyaient avant le bouddhisme. Plus tard, le bouddhisme a été associé à la fête et a pris tous les rôles importants de la fête.

Comment s’appelle le Nouvel An cambodgien en khmer ?

En langue cambodgienne, le Nouvel An khmer est appelé Choul Chnam Thmey (បុណ្យចូលឆ្នាំថ្មី), ce qui signifie littéralement « Entrez dans la nouvelle année ».

Comment dire Bonne Année en khmer ?

Vous pouvez souhaiter saluer les gens en disant bonne année khmère. Faites-le en disant Susadei Chhnam Thmei !

Cette vidéo peut vous aider.

Pourquoi les Khmers célèbrent-ils le nouvel an cambodgien en avril ?

Le nouvel an khmer marque la fin de la saison des récoltes au Cambodge. C’est une période de loisir pour les agriculteurs qui ont peiné toute l’année pour planter et récolter leurs rizières.

Dans le passé, le mois d’avril représentait une rare pause dans le dur labeur quotidien. La société cambodgienne évolue mais il faut garder à l’esprit que l’agriculture a toujours occupé une place importante dans le mode de vie. Aujourd’hui encore, l’agriculture représente 28 % du PIB du Cambodge et 45 % des emplois.

Quel calendrier le Cambodge utilise-t-il ?

Le Cambodge, comme de nombreux autres pays d’Asie du Sud-Est, utilisait autrefois un calendrier luni-solaire, également connu sous le nom de calendrier bouddhiste. Le calendrier traditionnel khmer était connu sous le nom de Chhankitek.

Si les calendriers lunisolaires partagent tous une lignée commune, ils présentent également des variations mineures mais importantes. La version cambodgienne est largement basée sur une ancienne version du calendrier hindou.

Aujourd’hui, nous utilisons le calendrier grégorien pour sa précision et le calendrier luni-solaire traditionnel est utilisé principalement pour les fêtes. Le calendrier Chhankitek n’a plus le statut de calendrier officiel au Cambodge.

Source : Internet

5/5 – (53 votes)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on print
Print
Share on email
Email
Share on skype
Skype

Envie de poser une question?

Veuillez nous poser votre question. Nous sommes très heureux de vous répondre toutes vos questions

Mots clefs sur google : nouvel an cambodgien, nouvel an khmer, Choul Chnam Thmey