Guide complet pour réussir à voyager à Hoi An Vietnam

Hoi An Vietnam : Que faire et visiter Hoi An? Vous trouvez des conseils, les informations utiles pour bien faire le voyage à Hoi An et séjour à la plage de Hoi An.

Hoi An

Hoi An Vietnam

Hoi An Vietnam

Située à 35 km au sud de Da Nang et à 135 km de Hue, Hoi An (province de Quang Nam) est probablement la plus charmante petite ville du Vietnam, étendue au bord d’une rivière qui se jette dans la mer.

Sa splendide architeture en bois lui a valu d’être classée au Patrimoine mondial par l’Unesco. Si elle a miraculeusement survécu aux destructions de la guerre américaine, c’est grâce à l’ensablement de sa rivière, qui empêcha les navires de guerre de s’y aventurer.

Jusqu’au début de 1995, Hoi An n’était qu’un gros bourg aux maisons et aux temples somptueux mais décrépis par l’usure du temps, ravagés par la pauvreté économique. Avec le vent de renouveau qui souffle à présent sur le pays, ce joyau longtemps oublié a retrouvé sa beauté cachée.

On peut y admirer près de 800 édifices de caractère, dont quelques magnifiques demeures de grands bourgeois et commerçants chinois, restaurées avec goût et décorées avec des meubles de style ancien. Plusieurs ont été ouvertes à la visite. La ville se découvre à pied, et particulièrement le centre historique, interdit aux voitures.

Avec tous ces atouts, les voyageurs et les touristes affluent, notamment aux mois de juillet, août et décembre. Mais le soir revenu, lorsque les boutiques ont fermé, le charme opère toujours, sous la lune, quelque part vers le pont Japonais…

Histoire de Hoi An

Histoire de Hoi An

Histoire de Hoi An

Déjà, au Xe s, des document attestent que la ville était une escale importante. Au XVe s, elle s’appelait Fai Fo et assurait le débouché maritime de Simhapura, alors capitale du royaume cham. Le port, relié à la mer par la rivière Thu Bon, reçut des bateaux du monde entier venus acheter les épices, le thé, la porcelaine, etc.

En raison des conditions climatiques (moussons, tempêtes), les bateaux et les négociants étaient souvent contraints de rester ici quelque temps. Ils se faisaient construire des demeures et des entrepôts. C’est à Hoi An que débarquèrent les premiers marins et missionnaires portugais, puis les jésuites.

Alexandre de Rhodes

Alexandre de Rhodes

Parmi eux, Alexandre de Rhodes. Ce dernier arriva à Hoi An en 1625. Il y séjourna 3 ans. Il apprit le vietnamien avec une rapidité déconcertante et commença (on ne sait pas s’il l’acheva ici) son travail de latinisation de langue vietnamienne. Pour cela, il inventa l’alphabet vietnamien, le Quoc Ngu (avec les  nombreux accents), à partir des lettres de l’alphabet romain.

À côté des Japonais, il y avait les Chinois. Lorsqu’en Chine la dynastie Ming fut renversée par les Mandchous au XVIIe, de nombreux mandarins, nobles et commerçants chinois vinrent se réfugier à Hoi An et y firent souche. Comme à Ma-lacca, en Malaisie, on leur doit les plus attachantes maisons de la ville. Des Japonais vinrent également, et un superbe art sino-nippon naquit, donnant à la ville un style syncrétique original.

À la fin du XVIIIe s, la guerre civile entre les Trinh et les Nguyen endommagea la cité. Trop éloigné de la mer, le port s’ensabla progressivement et le trafic se détourna vers Da Nang – principal port du centre du Vietnam à partir du milieu du XIXe s.

Meilleure saison pour aller à Hoi An

Meilleure saison pour aller à Hoi An

Meilleur moment pour s’y rendre: janvier-février, en raison des températures clémentes. En été, il y fait très, très chaud, comme dans le reste du pays. Beaucoup de visiteurs se contentent d’y passer la journée. Dommage, les soirées se révèlent si douces et la lumière de l’aube si séduisante. N’hésitez pas d’ailleurs à faire un tour au marché aux poissons, vers 6h, pour l’arrivée des bateaux. La marée des chapeaux coniques est impressionnante!

Comment aller et quitter Hoi An ?

En bus

Bus Hoi An

Bus Hoi An

Les open bus viennent chercher les clients à leur hôtel. Dans le sens des arrivées, les bus déposent les voyageurs sur Thai Phien, à la gare routière. Autre opiton, les bus locaux qui partent d’une gare routière plus éloignée, à 3 km du centre.

À savoir que les billets pour ces bus locaux ne sont pas vendus par les agences: il faut donc se rendre sur place pour les acheter. C’est l’option la moins chère, notamment pour aller à Da Nang, qui n’est à priori plus desservie par les open bus.

De/pour Hue: trajets en bus ou minibus Open Ticket organisés par Thesinhtourist ou autres agences du même type. 2 départs/jour, à 7h et 13h environ, dans chaque sens. Durée: environ 4h. Compter 130 000 Dg.

De/pour Nha Trang: de Hoi An, bus de nuit, départ à 18h, arrivée à Nha Trang vers 6h le lendemain. Billet: environ 400 000 Dg.

De/pour Ho Chi Minh-Ville: c’est le même bus que celui de Nha Trang qui continue son chemin. Arrvée à Saigon ver 18h30, soit environ 24h de trajet en tout. Billet couchette: env 600 000 Dg.

Pour le site cham de My Son: bus quotidiens 5h-21h30. Voir un peu plus loin dans le chapitre qui lui est consacré.

Notre agence peut organiser les excursions à Hoi An. Contactez-nous à réserver votre voyage à Hoi An !

En taxi

De Da Nang: le trajet pour aller de Da Nang à Hoi An coûte env 600 000 Dg.

En avion

Depuis l’aéroport de Da Nang: situé à env 40 km. Pour s’y rendre, taxi ou navette. Environ 6 navettes/jour, à heures fixes. Ce service est vendu par de nombreuses agences.

Comment se déplacer dans Hoi An ?

À pied

Balade à pied à Hoi An

Balade à pied à Hoi An

La ville est petite et se parcourt très facilement à pied. En outre, le centre historique, classé par l’Unesco, est enterdit aux voitures. Hélas, il n’est pas interdit aux motos qui constituent une pollution sonore.

Tous les jours de 8h à 11h, de 14h à 16h30 et de 18h30 à 21h, la circulation en voiture, et même à moto, est interdite dans Hoi An (3 rues parallèles sont donc ainsi réservées aux piétons, quel bonheur!)

Location de vélos et de motos

Balade en vélo à Hoi An

Balade en vélo à Hoi An

 

On en trouve partout. De nombreux mini-hôtels et pensions louent des vélos et des motos. Sinon, les trottoirs des alentours des hôtels sont encombrés de toutes sortes d’engins en location. Peu utile en ville (préférer le vélo), la moto peut être nécessaire pour découvrir la campagne environnante ou pour se rendre à la plage. On peut l’utiliser pour visiter la montagne de Marbre ou le site cham de My Son. Compter 20 000 Dg/j. pour un vélo, et min 200 000 Dg/j. pour une moto

De la vieille ville à la plage Cua Dai: 7 km vers l’est. 10 mn à moto-taxi, 30 mn à bicyclette.

Adresses utiles

Information touristiques

Office de tourisme Hoi An

Office de tourisme Hoi An

Office de tourisme: 51, Phan Chau Trinh. À l’angle de Nguyen Hue, à l’entrée de la vieille ville. 391-69-61. Ouvert tous les jours 7h30-17h30. Résas et vente de billet pour les excursions en bateau et les spectacles musicaux.

Bureaux de vente de billets touristiques: 7 points de vente répartis dans le centre historique, à proximité des sites, et positionnés sur le plan. Le principal bureau se trouve au 30, Tran Phu. Tlj 7h-21h.

Les billets touristiques en question, valables 24h, consistent en une carte forfaitaire ou pass de 5 coupons détachables. Cette carte à coupons vaut 120 000 Dg et permet de visiter 5 sites touristiques de la ville.

Poste et télécommunications

Poste: 6, Tran Hung Dao. Tlj 6h-22h. Grand bâtiment moderne, avec une belle salleau plafond en bois décoré et de grandes tables pour écrire ses cartes postales. Cabines téléphoniques et poste restante.

Internet: omniprésent dans tous les hôtels, petits ou grands, souvent gratuit. Sinon, on a repéré 2 cybercafés: 427, Cua Dai et 41, Tran Cao Van.

Argent

Change possible un peu partout dans la vieille ville. À peu de dongs près, le meilleur taux s’obtient dans les bijouteries situées sur Hoang Dieu, le long du marché. Attention, banques fermées le week-end. Les hôtels et les magasins prennent une commission de 10%.

Distributeurs ATM: à l’angle de Hai Ba Trung et de Tran Hung Dao. Asia Commercial Bank au 68, Tran Hung Dao, avec son distributeur extérieur, et Agribank à l’angle de Tran Hung Dao et Le Loi.

Plongée sous-marine

Cham Island Diving Centre

Cham Island Diving Centre

Cham Island Diving Centre: 88, Nguyen Thai Hoc. 391-07-82 (Lodovico). Ouvert toute l’année, mais préférer avril-septembre, période de mer calme (et de bonne visibilité). Agence dirigée par Lodovico, qui propose des excursions à l’île Cham. Très  sérieux. Instructeurs diplômés et de bon niveau.

Compter environ 42US$ par personne pour une excursion d’une journée, 70 US$ pour une plongée découverte avec cours théorique à bord (journée entière, repas inclus), 80US$ pour 2 plongée. Forfait de 2 jours et 1 nuit sur l’île pour 80 US$ (tout inclus: logement sous tente ou dortoir).

Blue Coral Diving: 77, Nguyen Thai Hoc. 627-92-97. Agence tenue par Steve, un Anglais sérieux et compétent. Plongées sur l’île Cham. Tarifs raisonnables: env 75 US$/pers la journée ou 50 US$ le baptême.

Santé

Médecin: Dr Tran Quang Dung, 503 Hai Ba Trung. 386-22-57.

Action humanitaire

Kianh Foundation: kianh.org.uk. Cette petite ONG anglaise, soutenue par plusieurs expatriés anglophones de Hoi An, s’est fait l’avocat des anfants de l’orphelinat local. Ses fonds, quoique toujours insuffisants, ont permis d’améliorer leurs conditions de vie, leur alimentation et de favoriser les apprentissages – auparavant totalement délaissés.

Achats, magasins à Hoi An

Achat à Hoi An

Achat à Hoi An

Hoi An est réputée pour la confection des vêtements en soie sur mesure, dans des délais rapides, à des prix très intéressants. En exagérant à peine, on se fait faire une robe sur mesure au prix d’un ourlet en France! Il y a tellement de tailleurs qu’il est difficile de s’y retrouver, d’autant plus que la plupart sous-traitent le travail. Ce n’est pas un souci en soi, mais du coup, la qualité est rarement constante.

On peut aussi se faire faire des chaussures sur mesure. On n’a évidemment pas testé toutes les adresses, on vous recommande juste celles dont on est sûrs de la qualité. Ce qui ne veut pas dire que les autres ne sont pas bien.

Magasin Van: 113, Tran Phu. 386-41-93. À côté du Hai Café. Ouvert tous les jours. CB acceptées. Réduc de 5% sur présentation de ce guide. Boutique de couture et de vêtement sur mesure tenue par l’aimable Van, une jeune Vietnamienne francophone (c’est une bonne élève, assidue, encourageons-la). Elle est accueillante, patiente, souriante, elle travaille bien et ses prix sont sages.

Yali: 47, Nguyen Thai Hoc. 391-04-74. Autres boutiques 47, Tran Phu et 358, Nguyen Duy Hieu. Cette enseigne haut de gamme, dont les magasins sont en plein centre, pratique des prix plus élevés que les autres, mais la qualité est constante. Normal, ils ont leurs propres tailleurs qui ne travaillent que pour eux. Grand choix de tissus.

La soie de Hoi An

La soie de Hoi An

Than Thien Friendly Shop: 18, Tran Phu. Le paradis de la chaussure en quelque sorte. Un choix incomparable de modèles et de couleurs, pour réaliser sur mesure mocassins, bottes, escarpins, ballerines, galoches et tatanes en tout genre. Accueil en anglais, qualité et service impeccables. Livraison en 24h à votre hôtel.

Tendre la main – Boutique Hoa Nhap: 103, Nguyen Thai Hoc. 351-09-10. Tous les jours 8h-21h30. Boutique d’objets d’artsanat fabriqués par des handicapés, physiques ou mentaux. On peut les voir au travail dans l’atelier à l’arrière du magasin, qui donne sur Bach Dang. Prix fixes non négociables. Un petit achat, pour une bonne action. Cela s’appelle du tourisme éthique.

Centre des métiers traditionnels Thang Loi: 92, Phan Chau Tring. Tous les jours 8h-22h. On y explique les étapes de l’élevage du ver à soie, la fabrication du tissu et la réalisation de tableaux en soie brodée. Présentation d’autres artisanats aussi: tissage de nattes, sculpture sur bois… Un favori des groupes. Très grand choix pour faire ses emplettes. Une très bonne adresse!

Où dormir à Hoi An?

Où dormir à Hoi An?

Où dormir à Hoi An? Phu Thinh boutique & Spa resort

Phu Thinh boutique & Spa resort 

Phu Thinh boutique & Spa resort se situe à 488 Đ Cua Dai. Un bouddha souriant vous accueille au pied de de l’escalier qui mène aux chambres, propres et lumineuses. Celles à l’arrière donnent sur les rizières. Il y a la piscine et le restaurant.

Ha An Hotel

Ha An Hotel se situe à 6-8 Đ Phan Boi Chau. Un hôtel du quartier français, organisé autour d’un luxuriant jardin, qui, malgré ses airs d’hôtel de luxe, reste abordable. Chambres raffinées, lumineuses et disposant de tout le confort moderne.

Life Heritage Resort Hoi An

Life Heritage Resort Hoi An se situe à 1 Đ Pham Hong Thai. Le seul complexe à quelques pas du centre-ville à bénéficier d’une atmosphère paisible. Les élégantes chambres sont maénagées dans un style très contemporain.

Cuisine Hoi An

Cuisine Hoi An

Cuisine Hoi An : Plat de Cao Lau

La spécialité culinaire locale est le Cau Lau, composé d’un peu de bouillon très aromatique, de tranches de porc, de pousses de soja planchies, de légumes frais, d’herbes et de « croûtons » faits avec la même pâte que les nouilles ; juste avant de le servir, on y incorpore une crêpe de riz éminetées pour la note croustillante.

Autres spécialités locales : Les Hoanh Thanh (wontons) frits, les banh xeo ( savoureuses crêpes croustillantes au porc et aux crevettes, enveloppées d’une feuille de laitue) et les délicates «  roses blanches » ( crevettes cuites à la vapeur enveloppées dans une galette de riz). La plupart des restaurants le servent, mais la qualité est variable.

La charme de Hoi An tient à sa diversité : Il est possible de faire un fabuleux repas pour trois fois rien au marché central et dans les petites échoppes perdues au fond de ruelles, ou de savourer une excellente cuisine fusion dans un restaurant huppé. Quoique chers pour le Vietnam, les prix restent extrêment accessibles pour la plupart des visiteurs.

Que voir et visiter à Hoi An ?

Que voir et visiter à Hoi An

Que voir et visiter à Hoi An

Une carte forfaitaire avec cinq coupons détachables est en vente à l’office de tourisme et dans les différents guichets de vente de billets touristiques disséminés dans la ville.

Visites guidées: l’office de tourisme organise des visites guidées sur demande, entre 7h et 17h30, en français, en anglais et en espagnol. Le tarif est de 70 000 Dg pour 1h30 environ; gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Si le guide n’est pas disponible immédiatement, on vous en trouvera en dans les 15 mn qui suivent. Attention, des lecteurs nous ont signalé une tendance à vouloir écourter la visite en parcourant la vieille ville au pas de charge.

D’abord, balade, le nez en l’air, le long de Tran Phu, Nguyen Thai Hoc et Bach Dang, les trois rues parallèles à la rivière, où se regroupent les plus belles maisons anciennes. N’hésitez pas, cependant, à vous aventurer hors des trois grands axes, où le cachet des vieille demeures est de plus en plus souvent masqué par d’innombrables boutiques de souvenirs.

L’architecture de Hoi An est unique au Vietnam, avec ses maison basses aux façades colorées et aux balcons en bois. Les demeures des notables et des riches commerçants présentent à peu près le même plan. Édifiées sur deux niveaux, tout en longueur, entre deux rues. Sur l’une des étroites façades, l’échoppe, sur l’autre, l’entrée de l’entrepôt.

Au milieu, le logement donnant sur une petite cour intérieure. Au rez-de-chaussée, le salonsalle à manger, la cuisine. Au 1er étage, les chambres, s’ouvrant en général sur une véranda. Souvent, au-dessus de la porte, deux yeux pour surveiller et éloigner les mauvais esprits.

Le pont Japonais

Le pont Japonais

Le pont Japonais

Le pont Japonais se situe au bout de Tran Phu. Entrée payante dans un sens, gratuite dans l’autre; gratuit avant 7h et après 20h.

Ce charmant pont en dos d’âne de près de 20 m de long remonte à 1593. Son histoire est peu banale. La légende locale le dit indestructible, car il a échappé à l’incendie qui détruisit le quartier japonais à l’ouest après une épidémie de peste.

Dans les années 1980, des Japonais ont retrouvé, grâce à une ancienne carte, la trace d’une plaque votive destinée à protéger le pont. Située à plus de 200 m de celui-ci, sur Phan Chu Trinh, elle avait disparu des mémoires pour la bonne raison qu’un banian gigantesque avait poussé dessus.

Le pont Japonais

Le pont Japonais

Le tronc est maintenant évidé en forme d’autel. Nul doute pour les habitants de Hoi An que si l’on enlève la plaque, le pont s’écroule aussitôt.

À l’intérieur de celui-ci, un pagodon dédié aux deux personnages de légende Dai De et Tran Vu et, à chaque extrémité, un couple de singes et des chiens (la construction aurait commencé l’année du singe pour se terminer celle du chien).

À droite, en venant de la rue Nguyen Thi Minh Khai, vous remarquerez une stèle écrite en caractères chinois qui rend hommage au résident français Lesterlin, qui finança en 1917 la restauration du pont.

Tram Agarwood Fine Arts Handicraff Workshop – Centre d’information et d’exposition du bois d’Agar

Tram Agarwood Fine Arts Handicraff Workshop

Tram Agarwood Fine Arts Handicraff Workshop

 Tram Agarwood Fine Arts Handicraff Workshop – Centre d’information et d’exposition du bois d’Agar se trouve à186, Tran Phu. 391-18-66. Il est vouvret tous les jours à 8h-21h. Situé près du pont Japonais, dans une vieille et belle maison, c’est à la fois un centre d’exposition et d’information, et une galerie d’art et de vente consacrée au précieux bois d’agar (issu de l’arbre aquilaria), protégé par la loi (autant que le bois de santal).

À l’enseigne du développement durable, dans un intérieur de style, ce centre présente les qualités et les usages de ce bois unique: troncs sculptés et évidés à la main, artisans au travail, et produits dérivés à l’étages: parfums, savons, encens, objets et bijoux design, etc. Des guides francophones de qualité accompagnent les visiteurs en leur donnant des explications sur le sujet. Un endroit unique au Vietnam. À ne pas manquer!

La maison Tan Ky

La maison Tan Ky

La maison Tan Ky

La maison Tan Ky se situe à 101, Nguyen Thai Hoc. Elle est ouverte tous les jours à 8h-12, 13h30-17h30.

Premier site à voir été classé Monument histoirique, avec le pont Japonais et Phuc Kien. L’architecture de cette demeure du début du XIXe s révèle un harmonieux syncrétisme des arts vietnamiens, chinois et japonais.

Les Chinois donnèrent l’atrium avec véranda intérieure, où se trouve le puits; les Japonais le toit à quatre pans, les Vietnamiens le reste. Dans la pièce, on utilisa des bois précieux (acajou et jaquier) pour les poutres sculptées. Toute la charpente fut assemblée uniquement avec des chevilles. Les trois solives superposées symbolisent le ciel, la terre et l’humanité.

Noter aussi les consoles sculptées, mi-carpe mi-dragon. La maison est soutenue par 32 colonnes en bois de fer, posées sur des bases en marbre permettant de repousser au moins partiellement les termites et l’humidité. Nombreux objets d’art ancien de la famille qui réside ici depuis des générations. Admirer en particulier ce panneau en incrustation de nacre, dont les lettres sont… des oiseaux en vol. ravissant!

Dans la pièce arrière, une marque sur le mur indique le niveau atteint par les eaux en novembre 2007, à près de… 2 m du sol!

La maison Phung Hung

La maison Phung Hung

La maison Phung Hung

La maison Phung Hung se situe à 4, Nguyen Thi Minh Khai. Rue qui prolonge Tran Phu (après le pont Japonais). Elle est ouverte tous les jours à 7h45-18h.

Cette maison classée Monument histoirique fut construite vers 1780 et de puis huit générations est restée dans la même famille, qui l’habite toujours. Elle repose sur un formidable ensemble de 80 piliers en bois de fer sur base de marbre.

Cette demeure révèle, comme beaucoup d’autres de cette époque, de nettes influences sino-japonaises. Là encore, au 1er étage, une trappe permettait de hisser la marchandise en cas d’inondation – elle sert encore pour le mobilier. Cette maison est la plus haute de la ville, ce qui lui a permis de servir de refuge lors du déluge de 1964, mais, en 1999 et en 2009, il y eut 1,60 m d’eau au rez-de-chaussée!

À l’étage, notez l’autel des génies protecteurs en bois sculpté suspendu au plafond, tel un petit lit clos breton! Sur une table, un bol avec des dés qui servaient à calculer le jour favorable pour le départ des bateaux. En face, un petit atelier est destiné à la broderie sur soie et sur coton. C’est un membre de la famille qui assure la visite en français (ou en anglais).

La maison-chapelle de la famille Tran

La maison-chapelle de la famille Tran

La maison-chapelle de la famille Tran

La maison-chapelle de la famille Tran se situe à 21, Le Loi. Elle est ouverte tous les jours à 7h30-12h, 14h-17h30.

Cette maison de culte se distingue des autres "temples" de Hoi An par sa taille plus intime, son charme et la gentillesse de ses occupants. Une jolie clôture mêlant les styles chinois et japonais entoure un jardin tropical au fond duquel se trouve la maison-chapelle des Tran, bicentenaire discrète et patinée par le temps. La partie de devant, avec sa galerie de colonnettes sculptées, abrite une chapelle confucianiste décorée de meubles et d’abjets anciens: elle est dédiée aux ancêtres du clan. Elle se visite, alors que l’arrière est habité par la famille.

Construite en 1802 par Tran Tu Nhac, un brillant mandarin civil au service de l’empereur Gia Long, cette maison-chapelle a tour d’un petit musée vivant, rempli de souvenirs de voyages, d’objets rituels, d’antiquités, religieuses ou non. La pièce principale a servi en 1997 au tournage de certaines scènes du film Sud lointain. Pour y accéder depuis l’antichambre, il faut baisser la tête pour ne pas se prendre les pied dans une grosse planche en bois: une ruse destinée à assurer que l’on se prosterne devant l’autel des ancêtres. Sur celui-ci, remarquez les longues boîtes en bois de teck ou d’ébène. Chacune contient une relique d’un ancêtre décédé. Les caractères chinois gravés à l’extérieur racontent sa biographie. Les motifs ornementaux, eux, varient en fonction du sexe et du statut du défunt. Désormais, les photos remplacent les boîtes… Plus pratique!

La visite se termine à l’arrière de la maison dans la boutique familiale pleine d’objets à vendre. Commerce!

La maison Quan Thang

La maison Quan Thang se situe à 77, Tran Phu. Édifiée par un capitaine chinois au début du XIXe s, cette vieille demeure est particulièrement remarquable pour les panneaux en bois sculpté de sa pièce de réception – surtout ceux situés du côté de l’atrium. Même les solives sont très ornementées.

Le temple Phuc Kien

Le temple Phuc Kien

Le temple Phuc Kien

Le temple Phuc Kien se situe à 35, Tran Phu. Il est ouvert tous les jours à 7h-18h. Cinq congrégations chinoises, formées en fonction des origines régionales de leurs premiers membres, subsistent à Hoi An.

Chacune possède son propre temple. Celui-ci, construit en 1757, regroupe les familles venues du Fukien, une province du sud-est de la Chine. De chaque côté de l’entrée, deux griffons se dressent, protecteurs des lieux; ils sont appelés au Vietnam « dragons-lions », car l’un d’entre eux possède une petite corne sur la tête. Le temple, dédié à Thien Hau, la déesse de la Mer, est splendide avec son atrium envahi de grandes spirales d’encens se consumant doucement.

Le sanctuaire est gardé par deux génies aux aguets (sous verre). L’un tend l’oreille et l’autre scrute l’horizon pour prévenir la Dame céleste d’un éventuel péril. Dans une vitrine, au fond, représentation de la déesse.

Le temple Phuc Kien

Le temple Phuc Kien

À droite, maquette de bateau de négoce du XVIIIe s sur laquelle sont déposées les offrandes pour obtenir des génies de la mer une route sans encombre. Sur le côté, à droite, salles des tablettes funéraires (notamment les premiers constructeurs), avec un bas-relief polychrome figurant les quatre saisons.

Dans la cour du fond, dragon en mosaïque et deuxième temple, au très beau décor de frises dorées ajourées. À droite de l’autel, les 12 sages-femmes. Au milieu, six mandarins, les ancêtres du village, symboles de la force et de l’honnêteté. À gauche, la représentation de la Fortune.

Le temple de Quan Cong et le Musée historique et culturel

temple de Quan Cong

temple de Quan Cong

Le temple de Quan Cong et le Musée historique et culturel se situe à 13, Nguyen Hue. Face au marché. Ce joli temple très coloré, construit en 1653, est dédié au mandarin Quan Cong, général réputé en son temps pour sa droiture, son courage, sa grandeur d’âme, sa piété et sa probité.

On y accède par de très belles portes rouges peintes de dragons. Derrière, un joli atrium avec bassin et rocaille plantée de bonsaïs gardé, aux angles du toit, par deux carpes en mosaïque de céramiques, symboles de bonheur.

Notez, derrière l’autel, protégée par une vitre, l’impressionnante statue du héros entouré de son garde du corps et de son fils adoptif. L’empereur Minh Mang offrit 200 lingots d’or pour sa restauration. Tambour tendu de peau de buffle.

Tout au fond, le musée, installé dans une ancienne pagode. Notamment un bouddha qui se trouvait sur le pont Japonais au XVIIIe. Rien d’incontournable. Quelques explication en anglais.

Le temple Trieu Chau

 temple Trieu Chau

Temple Trieu Chau

Le temple Trieu Chau se situe à 362, Nguyen Duy Hieu. Ce lieu de culte datant du XVIIIe s regroupe les familles originaires de ChaoZhou, une ville de l’extrême est de la province de Canton en Chine. Ses frises en bois sculpté peint sont particulièrement inpressionnantes: têtes de dragons, fleurs, scènes de vie quotidienne…

Au-devant de l’autel, une frise sculptée en bois doré symbolise deux jonques représentées par deux divinités chevauchant deux dragons, le tout sur une mer agitée: une manière de rappeler que le lieu est consacré principalement à Phuc Ba, général de son état et grand pourfendeur des eaux agitées. Lui rendre hommage assurait, croyait-on jadis, une traversée calme et sans danger. Les grandes céramique disposées de part et d’autre de l’autel illustrent le même thème.

Le temple Hai Nam

Le temple Hai Nam se situe à 10, Tran Phu. Même style, mais moins décoré. Ses membres sont originaires de la grande île chinoise de Hainan, la plus proche du Vietnam.

Le temple Quang Dong

Le temple Quang Dong

Le temple Quang Dong

Le temple Quang Dong se situe à 176, Tran Phu. Édifié vers 1885 et fréquenté par des familles d’ascendance cantonaise, il est consacré à Quan Cong et à Thien Hau, la Dame céleste, déesse chinoise de la Mer. Sous le portique d’entrée, très belles solives en bois sculpté doré.

Dans la cour, superbe dragon en mosaïque de céramique, dans un bassin avec tortues. Dans le sanctuaire, au milieu, le général au visage rouge, reconnaissable à ses cinq barbes; à gauche, Thien Hau, qui protège les pêcheurs (sa grosse jonque vaut le coup d’oeil); à droite, le dieu de la Fortune. Remarquer le petit bouddha en bois de santal, une rareté dans un temple chinois.

Le temple Trung Hoa

Le temple Trung Hoa se situe à 64, Tran Phu. Fondé en 1741, c’est l’un des plus anciens de la ville. Il abrite une école chinoise. Modeste dans l’ensemble, mais il mérite un coup d’oeil pour les solives en bois ajouré finement sculptées du portique et du sanctuaire. On y révère Thien Hau,  mais aussi Confucius, le leader nationaliste Sun Yat-Sen et les soldats morts dans la résistance contre l’occupation japonaise lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le musée du Folklore

Le musée du Folklore

Le musée du Folklore

Le musée du Folklore se situe à 62, Bach Dang, à l’angle avec Hoang Van Thu. Tlj 8h-20h. Le moins inintéressant des trois musées de Hoi An. Dans une vieille et belle maison traditionnelle, partagée avec une boutique d’artisanat, une collection de métiers à tisser, costumes, outils agricoles, instruments de musique, éléments de charpente et autres objets illustrant la vie des pêcheurs et la médecine traditionnelle. Explications en anglais.

Le musée du Commerce des céramiques

Le musée du Commerce des céramiques se situe à 80, Tran Phu. Près du temple Phuc Kien. Il est ouvert tous les jours à 7h-17h30. Collection modeste (tres modeste) de céramiques chinoises, vietnamiennes et japonaises. Une vieille carte, sur les murs, retrace les anciennes routes maritimes qui ont amené des céramiques vietnamiennes du Japon jusqu’en Europe via le cap de Bonne-Espérance.

Le musée de la Culture Sa Huynh

Le musée de la Culture Sa Huynh

Le musée de la Culture Sa Huynh

Le musée de la Culture Sa Huynh se situe à 149, Tran Phu.  Il est ouvert tous les jours à 7h-21h. Dans le bâtiment de l’ancienne poste d’époque coloniale. Y sont présentés les résultats des fouilles archéologiques réalisées sur différents sites appartenant à la culture Sa Huynh, qui a précédé les Cham.

Le vieux quartier français

 Vous empruntez le rue Phan Boi Chau (anciennement rue Courbet). C’est ici le coeur de l’ancien quartier français, où subsistent de nombreuses maisons d’architecture coloniale bordées d’arcades et prolongées par des vérandas à l’étage.

La maison Tran Duong

La maison Tran Duong se situe à 25, Phan Boi Chau. M. Duong parle le français et l’anglais, et il se fera un plaisir de vous montrer sa maison datant dé l’époque coloniale, où sa famille habite depuis quatre générations.

Il connaît très bien l’histoire de ce quartier, il y a toujours vécu et adore raconter ce passé aux voyageurs qui viennent le voir. Au rez-de-chaussée, notez le vieux buffet de style français Henri II incrusté de nacre et un très grand lit familial en ébène en forme de table. À l’étage, la toiture repose sur une charpente aux très longues poutres. Accueil touchant.

GAM (Gemstone art museum)

GAM se situe à 130, Nguyen Thai Hoc. Il est ouvert tous les jours à 8h-18h. Entrée: 2 US$. Dans une ancienne maison coloniale, un musée privé tout récent qui expose la collection de M. Duong, expert reconnu en pierres précieuses. Sculptures en saphir ou rubis, pierres minérales, le visiteur découvre le parcours le parcours des pierres leur extraction jusqu’à l’objet d’art. Également une bijouterie qui vend les créations de Nga Duong.

Que faire à Hoi An et la plage de Hoi An ?

Que faire à Hoi An

Que faire à Hoi An

La plage de Cua Dai

La plage de Cua Dai se situe à 7 km à l’est de la ville. Prendre le prolongement de Tran Hung Dao. Accès par une route bitumée et plate, traversant rizières et bassins d’aquaculture. En arrivant, petit parking.

Il s’agit d’une belle plage de sable, propre, bordée de petits restos de plage (à gauche en arrivant) où l’on peut s’abriter du soleil en sirotant un verre ou en grignotant un poisson grillé pour pas cher sous les feuilles de palme. Petite annexe avec douches et toilettes.

La plage de Cua Dai

La plage de Cua Dai

Attention: il fait très chaud en juillet et août et la mer peut être dangereuse. Prévoir de la crème solaire, un chapeau, des lunettes et de l’eau minérale. La zone est en plein développement, vous êtes prévenu!

Pour manager, quelques gargotes très sympas dont Mama Ly: pour aller chez elle, laisser son vélo au parking et marcher 3 mn sur le chemin qui about it chez Mama Ly. poisson grillé pour 2 pers min 80 000 Dg. Frais et bon. Sur la plage avec 6 parasols et 14 transats gratuits.

La plage d’An Bang

La plage d’An Bang

La plage d’An Bang

La plage d’An Bang se trouve dans le prolongement de la plage de Cua Dai, au nord. À 7km de Hoi An par Hai Ba Trung. Accès à vélo ou en taxi env 80 000 Dg. Moins connue, moins fréquentée, bordée, bordée de sapins, elle est superbe. On y trouve de jolies paillotes (cabanes avec bar et Internet) très sympas pour boire un verre ou prendre un repas: Le Banyan et Soul Kitchen. Super ambiance.

Balade en barque à moteur: sur le quai Bach Dang, des batelier vous proposeront des balades sur la rivière en contournant l’île de Cam Nam. Compter 150 000 Dg pour un groupe de 5 personnes. Durée: 1h.

balade à la plage d'An Bang

balade à la plage d'An Bang

Balades à bicyclette: contactez –nous pour réserver cette balade avec le meilleur rapport qualité/prix. Qu’ils soient européens, ustraliens, anglais ou américains, les routards ont déjà apprécié et approuvé notre agence. Nous organisons des balades à bicyclette à Hoi An et dans les environs.

Excursions personnalisées de quelques heures, d’une demi-journée, d’une journée ou plus, avec guide-accompagnateur vietnamien parlant l’anglais ou le français. Ils pratiquent le tourisme équitable et soutiennent des hameaux isolés et des familles pauvres. Bon accueil et tarifs très raisonnables.

Balade sur les quais: si le gros trafic portuaire a disparu, en revanche, il y a toujours de l’animation sur la rivière Thu Bon. Longues barques et bateaux de pêche avec un oeil peint sur la coque pour surveiller les requins, éloigner les mauvais esprits et autres dangers.

Si la partie ouest du quai Bach Dang est désormais surtout dévolue au tourisme, dès que l’on s’approche du marché, une animation bien réelle reprend le dessus. Venez vous y balader à l’aube, à travers la marée des chapeaux coniques, entre les piles de fruits du dragon et d’anones, les stands de salade et d’herbes, les étals de viande.

Marché de nuit: sur Nguyen Hoang, île d’An Hoi, ts les soirs. Une succession de stands qui vendent tous la même chose, essentiellement des lanternes multicolores.

Animations, fête, festival à Hoi An

Festival Hoi An

Festival Hoi An

Concert de musique folklorique

Concert de musique folklorique se situe à l’atelier artisanal, 9, Nguyen Thai Hoc. Il est ouvert tous les jours sauf lundi à 10h15. Durée: 20 minute. Accès compris dans les billets à 5 entrées (on vous détachera un coupon). Démonstration de danse et concert d’instruments traditionnels, le tout dans une maison ancienne. Beaucoup de monde en saison, mieux vaut venir en avance pour avoid une place assise.

Théâtre traditionnal

Théâtre traditionnal se situe à 66, Bach Dang. Ts les soirs 21h-22h. compter dans les 40 000 Dg/pers. On y organise des soirées musicales: musique et danse de la province de Quang Nam ou musique traditionnelle cham.

Festival des Pêcheurs

Festival des Pêcheurs

Festival des Pêcheurs

Le festival des Pêcheurs se déroule chaque année le 16e jour du 2e mois luaire sur la plage Cua Dai. Cette manifestation haute en couleur rassemble de nombreux bateaux de pêche et d’autres plus ordinaires, tous soigneusement décorés pour la circonstance.

Après avoid quitté le port de Hoi An, les bateaux longent la côte et les plages puis se regroupent au large. La journée est animée par des compétitions nautiques variées, ainsi que par des courses de bateaux ronds en osier.

Celles-ci constituent la manifestation la plus insolite du festival. Pour mieux apprécier la fête, le public peut louer des canots à moteur et participer de près à ce flamboyant cortège maritime.

Nuit en cité ancienne ou « fête de la Vieille Ville »

La fête de la Vieille Ville du 14e au 16e jour de chaque mois luaire, la ville de Hoi An retrouve son antique tradition de savoir-vivre et de sagesse. Les vilains néons doivent être éteints. Seules les jolies lanternes à la chinoise sont autorisées à éclairer demeures et trottoirs.

On interdit la circulation à tous les véhicules, y compris les vélos. Priorité aux piétons. Entre les rues Nhi Trung et Tran Quy Cap, les habitants préparent et ne mangent que les spécialités culinaires ancestrales de leur ville: le fammeux Cao Lau, les délicieux Banh Bao et le Ha Cao. Le 14e jour du 1er mois du calendrier lunaire, Tet Nguyen Tieu.

Nous espèrons que les informations de notre article sont utiles pour la préparation de votre voyage à Hoi An Vietnam. Si vous avez des questions ou des conseils utiles, n'hésitez pas à laisser des messages ci-dessous. Nous serons heureux d'avoir de vos nouvelles.

Mots-clefs de recherche pour retrouver cet article sur google: hoi an,hoi an vietnam, que faire à hoi an, vietnam hoi an, visiter hoi an, cao lau, pont japonais hoi an, maison tan ky hoi an, tra que vietnam, plage hoi an, hoi an vietnam carte, hotel à hoi an, hoi an aeroport, hoi an au vietnam, hoi an vietnam plage, hoi an visite, hoi an trajet, hoi an que faire, hoi an blog, hoi an climat, hoi an centre ville, hoi an hotel luxe, hoi an que visiter, hoi an ou dormir, hoi an quand partir, hoi an a voir, plage a hoi an, hoi an plage vietnam, hoi an my son, hoi an visite, hoi an voyage, que visiter à hoi an vietnam, hué hoi an...

Hoi An Vietnam
5 (100%) 8 votes

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *