Guide complet de My Tho Vietnam

My Tho Vietnam : Que faire et voir à My Tho ? Vous trouvez toutes les informations utiles : infos pratiques, hôtels, restaurants, transports… pour bien visiter My Tho.

My Tho

My Tho Vietnam

De toutes les ville du delta Mékong, My Tho est la plus proche de Ho Chi Minh-Ville. Avec l’ouverture en 2011 de la nouvelle voie express Cao Toc (4 voies, péage), le trajet de 65 km be demande pas plus de 90 mn. C’est pour cette raison que beaucoup de voyageurs (des groupes essentiellement) n’y passent qu’une demi-journée, faisant l’aller-retour le même jour.

Capitale de la province de Tien Giang, située sur la rive nord d’un des neuf bras mu Mékong, My Tho reste une étape fluviale où transitent les cargos en route pour le Cambodge. Si la campagne environnate constitue l’un des plus luxuriants jardins du Vietnam, avec ses aréquiers, ses cocotiers, ses bananiers, ses manguiers, la ville a peu d’intérêt. Inutile donc de s’y attarder. En revanche, prenez quelques heures pour partir en bateau à la découverte des îles voisines, entre terre et mer.

My Tho – La bonne herbe parfumée

My Tho – La bonne herbe parfumée

My Tho – La bonne herbe parfumée

Voilà un port où l’on mange bien et où les femmes avaient la réputation d’être particulièrement belle (la femme de l’empereur Bao Dai était originaire d’ici). D’ailleurs, le nom même de My Tho signifie à la fois « la bonne herbe parfumée » et « la jeune fille parfumée ».

Anecdote intéressante pour les nostalgiques: le long des quais, on trouvait encore dans les années 1950 d’exotiques pirogues surnommées « barques d’amour ». Elles avaient de petits rideaux aux fenêtres, des lumières tamisées et des matelas à l’intérieur de leurs cabines douillettes. Le visiteur y était servi par de jeunes Indochinoises délicates… Ces sampans du plaisir et du rêve ont aujourd’hui disparu pour laisser place à des bateaux pour touristes gérés par le gouvernement local. Heureusement, il y a encore une belle vie sur le fleuve.

Comment arriver et quitter My Tho

En bus

Bus Ho Chi Minh My Tho

Bus Ho Chi Minh My Tho

Gare routière (Ben Xe Tien Giang): située à 2 km du centre-ville, en remontant la rue Ap Bac direction Ho Chi Minh-Ville.

Pour Ho Chi Minh-Ville: de My Tho à Ho Chi Minh-Ville (gare de Mien Tay), des bus publics assurent la liaison quotidienne. Durée: 1h30. La Cie Mai Linh assure la liaison régulière mais les bus ne partent pas de la gare routière. On les prend à l’entrée de la ville. Billet: 30 000 Dg.

Pour Cai Be: 1 bus/j. Durée: 1h. Les bus ne partent pas de la gare routière. Arrêt  devant l’hôtel Minh Quan.

Pour Vinh Long: pas de bus direct. Il faut rejoindre la route nationale, au lieu-dit Trung Luong (2 km du centre). Il s’agit d’un simple arrêt de bus au niveau de la boutique-bar du no 63A. Les bus s’arrêtent là et embarquent des passagers pour Vinh Long.

Pour Can Tho: 1 bus/j.

Où se loger à My Tho

Trade Union Hotel

Trade Union Hotel

Trade Union Hotel

Trade Union Hotel se situe  61Đ 30 Thang 4. Cet vieil établissement immense offre un bon rapport qualité/prix malgré son allure decrepit. Toutes les chambres disposent d’une TV et d’un réfrigégateur et les plus chères bénéficient d’eau chaude. Les triples à partir de 120.000 dg et les quadruples à 220.000 dg sont une aubaine.

Chuong Duong Hotel

Chuong Duong Hotel

Chuong Duong Hotel

Chuong Duong Hotel se situe 10Đ 30 Thang 4. Le plus vieil hotel de My Tho occupe un superbe emplacement au bord du fleuve et toutes les chambres, parfaitement équipées,  donnent sur le Mékong. Le matin, vous pourrez observer les nageurs et, éventuellement, les rejoindre. Un excellent restaurant et un café animé constituent des atouts supplémentaires.

Chez l’habitant

Chez l’habitant à My Tho

Chez l’habitant à My Tho

Vous pouvez séjourner chez l’habitant aux alentours de My Tho. Vous baladez à pied ou en vélo pour visiter la campagne. Vous pouvez participer au cour de la cuisine chez l’habitant.

Où manager à My Tho

Goûter au poisson pêché dans le Mékong, et aux crevettes, délicieuses. Ne pas oublier de se régaler de fruits, très abondants dans la région!

Où manager à My Tho

Où manager à My Tho

Bon marché (moins de 100 000 Dg/env 4 €)

Les échoppes autour du marché, le soir. Le Hu Tieu (une soupe de nouilles de riz avec des fruits de mer et du porc) est l’un des plats préférés des habitants de la région, mais il se consomme surtout dans les gargotes au petit déj.

Banh Xeo 46: 11 Trung Trac. Un resto tout simple qui dispose quelques tables en plastique sue le quai dans la soirée. Petite carte traduite en anglais: snacks, brochettes et compagnie. Sert surtout des Banh Xeo (crêpes vietnamiennes).

Que faire et voir à My Tho ?

Que faire et voir à My Tho

Que faire et voir à My Tho

Peu de choses à voir dans My Tho. En revanche, les îles situées sur le Mékong méritent une petite visite en bateau bien qu’elles ne valent pas celles de Vinh Long. Il y en a quatre, qui portent les noms des quatre animaux sacrés du bouddhisme: le Dragon, le Phénix, la Tortue et la Licorne. Pour s’y rendre, voir « Circuler dans My Tho et ses alentours ».

On vous indique les temps de trajet depuis My Tho, mais il vaut mieux mettre au point un circuit entre les îles. Puisque vous commencez peut-être vos balades sur le Mékong par My Tho, une première petite info poétique: sachez que les bateaux du delta ont deux yeux peints sur la proue. Pourquoi? Pour voir dans les eaux sombres du fleuve et naviguer en toute sécurité, selon la tradition…

Excursions vers les îles

Il y a trois types d’excursions. Des excersions courtes durent 2h (on visite une île), d’autres 3h (on visite deux îles), et il existe aussi des excursions plus longues (4h et plus). Infos auprès des agences.

L’île du Dragon (Con Tan Long)

L’île du Dragon

L’île du Dragon

la plus proche de My Tho, juste en face, sur la rive opposée du fleuve. La traversée ne dure que 5 mn. Avec un peu plus de 3 000 âmes (principalement des pêcheurs), c’est l’île la plus urbanisée.

L’île de la Tortue (Con Qui)

L’île de la Tortue

L’île de la Tortue

L’île de la Tortue est située à 30 mn de bateau de My Tho. C’est la plus petite des îles. Attention, pendant la mousson, il est très difficile de s’y promener. Elle est riche en vergers, mais aussi en cocotiers, don’t on récupère le bois et la fibre pour toues sortes d’usages (maison, artisanat…).

Y faire une halte pour le charmant resto-salon de thé Que Dua (prix un peu élevés), au quel on accède par une élégante passerelle au-dessus de la mangrove. Joli cadre de verger, tables et chaises en bambou. On peut y écouter de la musique traditionnelle.

L’île de la Licorne (Con Lan)

L’île de la Licorne

L’île de la Licorne

L’île de la Licorne est appelée aussi île de Thoi Son. Env 30 mn en bateau pour y aller (5 km de My Tho). Sur place, marche à pied ou vélo.

C’est un grand jardin tropical, très joli, d’une superficie de 11 km2, avec une population d’environ 300 familles, soit 6 000 personnes. Vers 1950, personne n’habitait ici! L’île était truffée de crocos, de singes (il en reste quelques-uns), de serpents, et même de… tigres!

Sachez aussi que l’île est quelque peu en péril, car rongée par le Mékong. Elle a perdu 1 km2 de superficie depuis les années 1970. Son économie repose essentiellement sur la pisciculture et la culture des arbres fruitiers (longaniers, sapotiers…).

On ne s’y déplace qu’en barque. Les maison sont construites en bois de cocotier et la toiture avec du palmier d’eau. L’intérieur est en général modeste, mais l’autel des ancêtres qui, d’après la coutume, doit être placé en centre de la salle de séjour, est toujours là. Belles balades à faire dans les vergers et les arroyos, où vous aurez peut-être la chance d’apercevoir un magnifique martin-pêcheur en action.

À la saison des fruits (mai-juin), l’île devient soudainement grouillante d’animation, car de nombreux commerçants viennent acheter ananas, mangues, bananes, papayes, pommes de lait (fruit à la chair mauve et translucide d’où s’écoule un lait blanc et sucré), etc.

L’île du Phénix (Con Phuong)

L’île du Phénix

L’île du Phénix

L’île du Phénix se situe à 20-30 mn de bateau de My Tho. Pour ceux qui s’intéressent un peu à l’histoire de cette région, cette île, moins luxuriante que les autres (peu de vergers), était naguère le siège de la Nouvelle Église bouddhique catholique de Dao (Tinh Do Cu Si en vietnamien), une curieuse secte fondée par Nguyen Thanh Nam, dit le « moine aux noix de coco », qui prétendait s’être nourri exclusivement de ce fuit pendant trois années.

Mélangeant les dogmes chrétiens et bouddhiques, les adeptes vêtus de robes brunes priaient ensemble dans un grand sanctuaire en plein air, sorte de petit Disneyland asiatique de forme octogonale. Pendant la guerre du Vietnam, cet endroit formait un véritable îlot de paix où quelques correspondants de guerre (don’t le photographe Tim Page) venaient se réfugier entre deux batailles.

Entouré de colonnes sculptées de dragons, surmonté d’un immense globe de métal, le sanctuaire avait quelque chose d’irréel et de fantastique, avec les flots du Mékong déboulant à ses pieds. Arrêté et emprisonné par les communistes après la chute de Saigon en 1975, le moine a disparu, et sa secte n’existe plus.

Restent quelques vestiges du sanctuaure aujourd’hui à l’abandon, comme la grande carte du Vietnam en relief sous le « trône », ou la minifusée Apollo! Cela fai vraiment kitsch, pour ne pas dire vraiment cheap, il vaut mieux le savoir avant de venir. De plus, la visite du temple est payante (dans les 5 000 Dg).

On vous montrera sans doute la grande jarre commémorative en mosaïque sur laquelle une inscription indique que le moine fit ses études en France, à Lyon, Caen et Rouen. Officieusement, on vous racontera aussi qu’il était un excellent danseur et, paraît-il, un grand séducteur…

Les ateliers de sucreries (candy factoris)

Les ateliers de sucreries

Les ateliers de sucreries

Votre « capitaine de vaisseau » vous proposera sûrement de visiter l’un de ces ateliers artisanaux sur les berges des îles, au milieu de la végétation. Cela peut être intéressant. Visite et dégustation sont gratuites. Bien sûr, difficile de repartir sans un petit souvenir sucré…

La pagode Vinh Trang

La pagode Vinh Trang

La pagode Vinh Trang

La pagode Vinh Trang est située à env 1 km du centre de My Tho, au 60A, Nguyen Trung Truc. On peut y aller à pied ou bien prendre une moto-taxi. Suivre la rue Nguyen Trai enjambant un bras du fleuve et, sur Anh Giac, prendre la 1re rue goudronnée à gauche sur 200 m; la pagode se trouve au bout d’un chemin sur la droite de la route. Ouv tlj 7h-19h.

Il s’agit de la plus grande pagode du sud du Vietnam. Ce qui frappe ici, c’est l’architecture extérieure, mélange de style khmer, chinois et français. Le résultat est assez tarabiscoté. Une dizaine de bonzes y vivent en parmanence. Construite en 1948, considérée comme l’école de bouddhisme de la province, c’est une pagode dite « du Grand Véhicule ».

Ici, les moines portent trois sortes de tuniques. La première, jaune safranné, pour les grandes cérémonies; la deuxième, grise, pour sortir de la pagode; et la troisième, brune, pour leurs activités quotidiennes.

Nous espèrons que les informations de notre article sont utiles pour la préparation de votre voyage à My Tho Vietnam. Si vous avez des questions ou des conseils utiles, n'hésitez pas à laisser des messages ci-dessous. Nous serons heureux d'avoir de vos nouvelles.

Mots-clefs sur google: my tho, my tho vietnam, que faire à my tho, que voir à my tho, l’île du dragon , l’île de la tortue, l'île de la licorne, l'île du phénix, la pagode vinh trang...

My Tho Vietnam
5 (100%) 3 votes

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *