Guide complet pour réussir à voyager à Da Lat 

Dalat Vietnam : Que faire à Dalat ? Que visiter à Dalat? Découvrez notre guide de voyage complet ! Retrouvez toutes les informations : météo dalat, bons plans et astuces…

dalat vietnam

Contenu de l'article

dalat

De la côte, une route de montagne de 140 km, tout en lacet, mène à Dalat, nichée à 1500 m d’altitude dans un crique de collines et de bois de sapins parsemés d’une kyrielle de villas et de chalets de style français. Station climatique la plus réputée du pays, Dalat est une ville d’altitude.

Des lacs artificiels, des jardins fleuris, des champs de légumes, des vergers, des serres où l’on cultive des fleurs se doublent d’un patrimoine historique pas inintéressant et de belles balades à faire dans le coin. Certains y décèlent une ressemblance avec une ville thermale de France. Barbotan-les-Thermes en Indochine? Bagnoles-de-l’Orne tropical?

Non, Dalat n’est rien de tout cela. Voyez son centre-ville à l’architecture un peu anarchique. C’est bel et bien une ville conçue sur le principe de « ville-paysage ». Les urbanistes français y avaient pensé à l’époque coloniale pour soulager les colons de Cochinchine de la chaleur tropicale de Saigon.

Et puis, il y a l’eau, ou plutôt les eaux qui dévalent du sommet des monts, forment des rivières, se transforment en chutes et en cascades, en lacs naturels ou artificiels. Ici, la nature est dans la ville, et la ville est à la campagne.

Histoire de Dalat

C’est en explorant pour la première fois en 1893 cette région inconnue des Européens qu’Alexandre Yersin (le fameux inventeur du sérum contre la peste; voir aussi le texte qui lui est consacré à Nha Trang) découvre le plateau du Lang Biang et le site de Dalat, alors habité par la tribu des M’Lat. À l’origine, il y avait une source (dak) et des habitants, les Lat: le nom Dalat signifie d’ailleurs « la source des Lat ».

Alexandre Yersin Dalat

Alexandre Yersin Dalat

Émerveillé par la beauté des lieux et la fraîcheur du climat, le Dr Yersin rédige un rapport où il suggère au gouvernement français d’installer une station d’altitude au sein de ces montagnes sans moustiques. Aussitôt convaincu par l’idée de Yersin, Paul Doumer, gouverneur général de l’Indochine, envoie en 1897 une première équipe pour dresser les plans d’une ville résidentielle qui permettrait aux colons de la Cochinchine de venir se reposer de la chaleur suffocante des plaines tropicales.

La ville naît dans l’insouciance de la Belle Époque! On creuse des lacs artificiels, on disperse dans les pinèdes des chalets et des villas, des écoles, des églises, des couvent. Le but de l’architecte étant d’en faire un cité-jardin intégrée dans le paysage, en respectant les sites et en préservant l’espace.

Dans les années 1920-1930, Dalat est surnommé le « Petit Paris ». Des légumes et des espèces fruitières sont importés de France. Le Dr Yersin y fait ouvrir un quatrième Institut Pasteur en 1936. De luxueux hôtels, des palais, un casion, un golf sortent de terre: Dalat devient l’une des stations d’altitude des plus chic d’Extrême-Orient.

L’empereur Bao Dai y possède une magnifique résidence, non loin du pavillon de chasse de Théodore Roosevelt. Après la défaite française de Dien Bien Phu en 1954 et les accords de Genève coupant le Vietnam en deux, les Français quittent Dalat, tandis qu’affluent les catholiques du Nord fuyant le communisme.

Pendant la guerre du Vietnam, la ville, enclavée dans ses montagnes, est préservée et elle tombe presque sans combat en 1975. Depuis, elle s’est appauvrie, mais elle est restée quasi intacte! Aujourd’hui, Dalat connaît un renouveau économique, à la faveur du socialisme de marché.

Météo Dalat Vietnam

Météo Dalat

Météo Dalat

Si l’on en croit sa devise latine – Qui dat aliis laetitiam aliis temperiem -, Dalat est une ville « qui donne aux uns la joie, aux autres la fraîcheur ». Grâce à l’altitude, la température est toujours supportable et la pression atmosphérique modérée. Le ciel est souvent très bleu, d’une luminosité quasi montagnarde, et l’air est vif et pur. Les cervelles ramollies par la chaleur de delta du Mékong sont réanimées en arrivant à Dalat. On y a l’impression de débarquer dans une petite station des Alpes où, de manière amusante les citadins portent des doudounes, des chandails, des moufles et des bonnets dès la tombée de la nuit.

Le climat se décline en quatre saison de durée inégale: la saison sèche, qui dure de début décembre à fin mars, où le temps peut être couvert mais où il ne pleut pas.

De fin mars à la mi-juillet: c’est la saison des orages qui ne surviennent qu’en fin de matinée (beau temps ensoleillé le reste de la journée)

De mi-juillet à fin octobre : C’est la saison des pluies avec une pluviométrie supérieure au mois de septembre et le vert éclate partout.

Le mois de novembre est la période des grands vents durant laquelle Dalat subit les effets indirects des typhons qui déferlent sur les côtes.

Vin de Dalat

Vin de Dalat

Vin de Dalat

À Dalat, le climat est si clément, l’air si vif et salubre que les arbres donnent des fruits en abondance, les jardins des poireaux, et les vaches du lait. Tout pousse, tout peut éclore. Deux sociétés se partagent le matché du vin: Vang Dalat, production en plaine, et Dalatbeco (ou Dabeco), qui produit en altitude à 1200m.

Comment arriver et quitter à Dalat ?

En avion

En avion

En avion

Aéroport de Lien Khuong: à 30 km au sud de la ville, sur la route de Ho Chi Minh-Ville. Navette de bus, départ Café Ngoc My, 01 Nguyen Thai Hocc, organisée 1-2 fois/j, par Vietnam Airlines. Compter env 60 000 Dg/pers et 50 mn. Sinon, prendre un taxi (env 10-15 € avec compteur).

De/pour Ho Chi Minh-Ville: 3 vol/j. druée: 45 mn.

De/pour Hanoi: 1 vol/j, durée: 1h40.

Les tarifs des billets varient en fonction des saisons.

En bus et minibus

En bus

En bus

Gare routière de Dalat: rue 3 thang 4, à 3 km au sud du centre-vill. Accès 6h-minuit. Super gare toute neuve. La compagnie principale est Phuong Trang. Bus en très bon état, peints en rouge. Couchette pour les parcours de nuit. On peut réserver par téléphone et ils passent vous prendre à votre hôtel. Sinon, se rendre directement à la gare routière.

De/pour Nha Trang: 4 départs à 7h, 9h, 13h et 15h via Phan Rang. Trajet en 3h30 (nouve route, 150 km) Billet: 135 000 Dg.

De/pour Hoi An: pas de bus direct. Il faut passer Nha Trang.

De/pour Hue via Quy Nhon, Quang Ngai, Da Nang: 01 départ, à 13h, avec la compagnie Minh Duc.

De/pour Phan Thiet: pas de bus directs, il faut passer par Nha Trang, durée: 5h. Mieux vaut prendre les bus de T.M.Brother’s

De/pour Ho Chi Minh-Ville: départ très fréquents 6h-minuit (ttes les heures en moyenne). Druée: env 6h, billet: 190 000 Dg. En bus de nuit: billet 210 0000.

Comment se déplacer dans Dalat et autour ?

Depuis/vers l’aéroport de Dalat

Bus aéroport Dalat

Bus aéroport Dalat

La navette de Vietnam Airlines circule en fonction des vols entre l’aéroport Lien Khuong et Dalat (35.000 d, 30 min). À l’aéroport, elle stationne devant la poste du terminal. À Dalat, elle part devant le 40 Đ Ho Tung Mau deux heures avant les vols. Comptez 12 $ US en taxi privé et 10 $US en moto-taxi.

À scooter ou à moto

Moto-taxi-Dalat

Moto-taxi-Dalat

Une bonne solution, peu onéreuse, pour découvrir l’étendue de la ville (on ne le dirait pas, mais elles est plutôt vaste!). Première formule: louer une moto sans chauffeur avec dépôt de caution au loueur (souvent des privés). C’est la solution la plus pratiquée et qui laisse beaucoup de liberté pour explorer la région.

Autre solution: louer la moto avec le chauffeur. On bénéficie alors de la connaissance du terrain du conducteur et on ne se pose pas de questions sur l’itinéraire.

Compter, pour une journée avec chauffeur, 15€ dans la ville ou 25 € à l’extérieur. Bien se faire préciser si le carburant de départ est inclus ou non. Réservation auprès de nombreux hôtels et des agences de voyages. En règle générale, une moto louée à 7h est rendue vers 19h, sinon, négocier avant de partir.

Casque moto: le port du casque est obligatoire pour circuler en deux-roues depuis 2007.

La compagnie Easy Rider emploie des dizaines de conducteurs de motos anglophones: ce sont des accompagnateurs au service des touristes, mais pas de vrais guides. Il faut le savoir.

Taxi et voiture

Taxi Mai Linh

Taxi Mai Linh

On trouve facilement des taxis. En cas de besoin, appelez Mai Linh(0263 3838 383) ou Lado Taxi (0263 3666 777). Pour la location d’une voiture privée avec chauffeur, contactez – vous notre agence pour profiter le meilleur prix !

Où dormir à Dalat ?

Dreams hotel Dalat

Dreams hôtel Dalat

Dreams hôtel Dalat

Cet hotel se situe à 151 Đ  Phan Dinh Phung. L’hôtel le plus sympathique et confortable de Dalat. Le buffet du petit-déjeuner, à l’anglo-saxonne, justifie à lui seul le prix de la chambre. Le personnel ne cherche pas à vous vendre une excursion, mais vous aidera volentiers à vous en organiser une.  Un nouveau sauna, bain de vapeur et bain chaud est accessible gratuitement pour les hôtes entre 16h et 19h.

Golf 3 hotel

Golf 3 hotel

Golf 3 hotel

Cet hotel se situe à 4 Đ Nguyen Chi Thanh, en plein centre, cet hôtel à l’ambiance plaisante offre des chambres extrêment confortables et bien équipées ( dotées d’un coffre). Le café sur le toit bénéfici d’une vue somptueuse.

Novotel Dalat

Novotel Dalat

Novotel Dalat

Cet hotel se situe à 7 Đ Tran Phu. Dans un bâtiment joliment rénové de 1932, le Novotel conserve le charme d’antan avec son ascenseur à grille, ses superbes hauts plafords et ses éclairages d’époque. Les chambres, un peu petites, possèdent tous les équipements modernes.

Où manger à Dalat ?

La région de Dalat regorge de fruits et de légumes. Au resto, goûtez aux pommes (bom, en vietnamien, vient du mot français), aux kakis séchés (très sucrés et délicieux), aux prunes (plantées dans la région de Trai Ham), aux fraises. Om trouve d’excellentes confitures de fraise, un peu trop sucrées hélas. Les avocats, curieusement, se prennent comme dessert avec du sucre ou bien avec du sel et du poivre. Les artichauts sont consommés comme légume ou en infusion (racines, tiges, feuilles séchées). Enfin, pour les amateurs de raisin fermenté, la région de Dalat produit le vin le plus connu du pays. Goûtes-le, il se laisse boire volontiers.

cuisine dalat

cuisine dalat

Bon marché

Le soir, allez dans les stands de nourriture, installés ser les marches de l’escalier, face à hôtel Golf 3, non loin du marché. Également quelques petits retos populaires dans la rue Tang Bat Ho, derrière la place Hoa Binh.

Prix moyens

Restaurant Trong Dong

Restaurant Trong Dong

Restaurant Trong Dong

Ce restaurant se situe à 220, Phan Dinh Phung. Salle élégante avec accueil chaleureux des filles du patron, cuisine raffinée. Spécialité de pâte de crevette cuite et servie sur un morceau de canne à sucre; les plats d’anguilles sont divins. Belle carte des vins de Dalat.

Restaurant Nhat Ly

Restaurant Nhat Ly

Restaurant Nhat Ly

Ce restaurant se situe à 88 Phan Dinh Phung. Service jusqu’à 22h. Adresse populaire servant une cuisine traditionnelle succulente. On y a goûté les meilleures crevettes au tamarin du Sud-Vietnam. Spécialités végétariennes. Petite salle à l’arrière, plus calme.

Restaurant de famille, Maison Long Hoa

Restaurant de famille, Maison Long Hoa

Restaurant de famille, Maison Long Hoa

Ce restaurant se situe à 06, 03 Thang 2, service jusqu’à 21h30. Un resto en plein centre-ville qui concocte de très bons plats vietnamiens ou d’inspiration française. Boeuf au citron, poulet Long Hoa, marmite de poisson, crème caramel et yaourt maison.

V Café

V Café Dalat

V Café Dalat

Ce Café se situe à 1/1 Bui Thi Xuan. Tlj 7h-22h30, choix de soupes, salades et pizzas rarement à plus de 2 €. Un lieu convivial où se retrouvent les voyageurs pour un petit déj à l’occidentale composé de toasts, de céréales, d’oeufs et de jus de fruits. Cuisine fusion asiatique qui mêle les styles. Bon desserts.

New Art Café

New Art Café

New Art Café

Ce Café se situe à 70 Truong Cong Dinh. Une bonne adresse dans le centre. Les tableaux de propriétaire ornent les murs. Cuisine simple et bonne, mélange de plats vietnamiens et occidentaux. Bons desserts. Carte des vins, cocktails et alcools européens. Si vous êtes sympathique à ce patron artiste, à la fin du repas, avec ses doigts, il vous dessinera et vous offrira une oeuvre originale créée devant vous.

Où boire un verre Dalat ? Où sortir à Dalat?

À Dalat, pour contrer le climat frisquet de la région, certains mois, on se retrouve souvent dans les cafés et les bars. Le ville en compte beaucoup, aux atmosphères très variées: installés dans une maison cononiale, dans un atelier d’artiste ou tout simplement chaleureux et intimes, style <cyber> ou résolument branché.

Café Stop and Go

Café Stop and Go

Café Stop and Go

Ce Café se situe à 86 Ly Tu Trong. M. Duy Viet porte une barbichette ainsi qu’un béret vissé en permanence sur la tête. C’est un monsieur affable qui parle le français, ancien député de Dalat et aujourd’hui animateur de Cercle des poètes de la ville. Dans se maison croulant sous les fleurs et la végétation, sous une pinède, il a aménagé une petite galerie d’art où il expose ses oeuvres ainsi que celles de ses amis artistes. Pour la petite histoire, Francis Lalanne y a laissé ses vers. Un endroit à ne pas manquer, non pas pour sa petite carte, mais pour les échanges culturels et chaleureux avec le maître de maison.

Plusieurs bars en terrasse le long de la rue Nguyen Chi Thanh, après l’hôtel Anh Dao, surplombant la place du marché en contrebas. C’est là qu’il faut venir le soir pour faire des rencontres avec les jeunes qui sortent. Chaque bar diffuse des clips de rock, de pop et de variété française.

Dalat Palace

salon de thé dalat palace

salon de thé dalat palace

Il se trouve à Tran Hung Dao. L’endroit le plus classe de Dalat. Escalier majestueux pour monter du lac jusqu’à ce palace. Vieille traction avant rutilante à l’entrée pour être dans l’ambiance coloniale. Au salon de thé (intérieur) ou en terrasse, possibilité de prendre un thé en goûtant aux pâtisseries (et chocolateries) pour 10 €. Les amateurs de vin peuvent opter pour la formule à 20 € (dégustation de 3 vins + apéritifs). Y aller plutôt après 17h et en soirée.

Que faire et visiter à Dalat ?

Que faire à Dalat

Que faire à Dalat

Les brochures touristiques vantent en priorité les nombreuses cascades et chutes d’eau qui parsèment les collines autour de Dalat. Ces « attractions naturelles » attirent en masse les visiteurs vietnamiens, venus là en vacances ou en voyage de noces. À vrai dire, ces sites (Cam Ly, vallée d’Amour, lac des Soupirs, chutes de  de Datanla et de Prenn) sont intéressants si l’on s’éloigne des boutiques et des attractions bas de gamme. On peut y faire néanmoins de belles balades à pied dans les pinèdes qui bordent les rives.

Il y a tout de même trois choses vraiment intéressantes à faire à Dalat et autour.

D’abord, une longue promenade d’une journée, de l’aube au crépuscule, à pied, à vélo ou à moto, dans les collines boisées autour de la ville. C’est là que l’on comprend le mieux la localité et son urbanisme de « ville à la campagne », que l’on découvre son charme désuet et rétro au travers des innombrables villas et chalets de style français, éparpillés dans la ville. À quoi reconnaît-on une maison bâtie par les Français? À ses volets.

Ensuite, ne pas rater le centre historique de la Broderie.

Et enfin, une balade qui demande une demi-journée aussi, le village de Lat. Plus loin encore, le lac et les chutes d’Ankroët, et le lac de Dankia, dominé par le mont Lang Biang, sommet de la région.

Activités d’aventure à Dalat

Kayak à Dalat

Kayak à Dalat

Le climat frais et les montagnes alentour favorisent toutes sortes d’activités de plein air. Notre agence propose des randonnées à pièd ou à VTT, du kayak, du canyoning, des descentes en rappel et des ascensions, ainsi que des circuits dans les hauts plateaux. Contactez- nous pour réserver les circuits d’aventure à Dalat.

Du centre de Dalat vers le nord

Très belle balade à faire à pied ou à bicyclette, sans se presser.

Le marché central de Dalat

Le marché central de Dalat

Le marché central de Dalat

Il se situe au coeur de la ville, au nord de la rue Nguyen Thi Minh Khai. Ouv tlj 6h-18h. il s’agit d’une assez laide bâtisse en béton gris, construite en 1962 à l’emplacement de l’ancien marché incendié dans les années 1950. Ne le négligez pas, car l’intérieur donne un très bel aperçu de la variété de légumes, de fruits et de fleurs que les Vietnamiens cultivent dans la région de Dalat. Choix incroyable (climat obige) et grande propreté. Amoncellement de fruits séchés, bouteilles d’alcool contenant des serpents et des scorpions (excellent pour se donner un coup de fouet, paraît-il!)

Le lac Xuan Huong

Le lac Xuan Huong

Le lac Xuan Huong

On ne voit que lui en arrivant à Dalat par les collines. Ce lac artificiel de 45 ha fut creusé en 1919 à l’initiative d’un dénommé Cunhac, premier résident français dans la station climatique. Il a vaguement la forme d’un long haricot. La ville « bourgeoise » s’est développée au fil des années sur les pentes vallonnées, au nord et au sud du lac.

Son nom pourrait signifier « parfum printanier » en raison des nombreux merisiers roses qui y fleurissent au printemps et embaument l’air de Dalat. À moins qu’il ne tire son nom de Ho Xuan Huong, une poétesse vietnamienne? On peut en faire le tour à bicyclette, par une route longue de 5 km, agréable en fin d’après-midi.

Au nord de la ville de Dalat

La pagode Linh Son

La pagode Linh Son

La pagode Linh Son

Elle se situe au sommet d’une colline qui fut longtemps couverte de plantations de thé (le rêve pour un sanctuaire bouddhique!), à 1 km au nord du centre. Pour y aller, suivre la rue Phan Dinh Phung, puis tourner à droite 800 m plus loin, au carrefour avec la station-service.

La pagode se trouve face au 117/A/B Nguyen Van Troi. Les horaires de visite de la salle du « culte » 7h-18h. c’est la pagode la plus ancienne de Dalat, construite entre 1936 et 1940 par Vo Dinh Dung, l’homme le plus riche de la ville à cette époque.

Directeur d’une entreprise de bâtiment, il possédait 70 maison à louer à Dalat. Il fut le mécène de cette pagode, mais fit aussi construire plein de monuments comme le palais de Bao Dai, la gare, etc. Impression d’harmonie avec ces arbres sous le ciel bleu de Dalat. Aujourd’hui, une trentaine de bonzes y vivent.

Le couvent du domaine de Marie

Le couvent du domaine de Marie

Le couvent du domaine de Marie

Il se situe au sommet d’une colline au nord-ouest de la ville, au 6, Mai Hac De. Ouvert tous les jours 7h30-11h30, 14h-17h. Le couvent du domaine de Marie, construit entre 1940 et 1942, est une grosse bâtisse rose rénovée, aux toits couverts de tuiles rouges.

Un vestige de l’époque coloniale qui n’a rien de formidable mis à part sa charpente en bois. Joli jardin où sont cultivés les « sabots de fée », une orchidée native de la région. C’est ici que repose la femme de l’amiral Decoux, la bienfaitrice du couvent, derrière l’église du domaine de Marie.

Ne soyez pas étonné de croiser en route, à l’heure de la sortie des écoles, autant d’écoliers et d’écolières vêtus de chandails en laine bleue: c’est encore un souvenir vestimentaire, assez chic, de la présence française à Dalat.

Le centre historique de la Broderie

Le centre historique de la Broderie

Le centre historique de la Broderie

Il se situe à 258 Mai Anh Dao, à 5 km env du centre-ville. Suivre la rue Dinh Tien Hoang; puis, au petit rondpoint, toujours tt droit, c’est à 3 km env sur la droite de la route. Tous les jours 8h-12h, 13h-17h. Entrée 20 000Dg. Visite guidée payante en anglais. Voici un superbe centre artisanal et culturel entièrement consacré à la broderie. Cadre superbe.

On se promène avec des jardins fleuris et verdoyants, de ravissants bâtiments traditionnels, genre pagodes. Une douce musique vous accompagne, l’atmosphère est paisible. Sous vos yeux, des dizaines de brodeuses accomplissent, dans une concentration siliencieuse qui impose le respect, un véritable travail de minute.

On n’est pas obligé d’aimet la broderie, certes, ni surtout les sujets traités (un portrait de Fidel Castro!). En revanche, il est impossible de ne pas être fasciné par autant de précision, de patience et de sens artistique.

À l’est de la ville de Dalat

Agréable promenade à faire à vélo, aux plus belles heures de la journée en raison de la luminosité qui captivera les photographes. Notre balade commence au nordest du centre puis se dirige petit à petit vers le sud. Mais on peut, bien entendu, la faire dans n’importe quel sens, à sa guise.

Le jardin des Fleurs

Le jardin des Fleurs

Le jardin des Fleurs

Il est appelé aussi Jardin horticole. Situé à 2,5 km env du centre-ville, au bout du lac Xuan Huong. Pour y aller, suivre la rue Ba Huyen Thanh Quan qui longe la rive nord du lac. Tous les jours 7h-18h. Entrée: 30 000Dg.

D’accord, il y a pas mal de fleurs, mais on a la vague impression de déambuler dans les rayons de Jardiland. Bref, on s’attendait à un peu plus de poésie et à un peu moins de béton, notamment pour les animaux! Jolie collection de bonsaïs. Les admirateurs d’orchidées y trouveront peut-être leur bonheur malgré l’absence de diversité.

Puisque vous êtes là, ne manquez pas les « griffes de dragon », ces curieuses fleurs en grappe de couleur bleu turquoise, les roses jaunes appelées encore « Joséphine », les roses redres connues sous le nom de « Grace de Monaco », ou les roses « B.B », surnommées ainsi parce qu’elles ont la couleur du rouge à lèvers de Brigitte Bardot. Décidément, les Dalatois sont des gens très romatiques!

À noter que la ville de Dalat est cernée de collines où s’étend une multitude de serres éclairées la nuit et où poussent (entre autres) des variétés de fleurs exportées vers le Japon. C’est ça la mondialisation!

L’ancien lycée Yersin

L’ancien lycée Yersin

L’ancien lycée Yersin

Il abrite aujourd’hui l’École normale supérieure. Le lycée se trouve au bout de la rue Yersin, à env 500 m sur la gauche en venant du lac. On le repère d’assez loin grâce à sa haute tourelle coiffée d’ardoises émergeant des arbres d’une colline, au sud du lac Xuan Huong.

Ne se visite pas. Construit en 1935, en l’honneur du découvreur de Dalat (Yersin) et entièrement rénové en partie avec des fonds français, il a vraiment l’allure d’une bâtisse française, disons du Sud de la France. À ne pas confondre avec son petit frère, le petit lycée Yersin, autre vestige français, beaucoup moins impressionnant.

La gare de Dalat

La gare de Dalat

La gare de Dalat

Pour y aller, de la rive sud du lac, prendre la rue Yersin puis la rue Nguyen Trai sur env 500 m, et tourner à droite.

S’il y a un monument de style français de l’époque coloniale à ne pas rater à Dalat, c’est bel et bien cette gare ferroviaire. C’est la plus ancienne du  Vietnam. On dirait une maquette de trains miniature qui aurait grandi sur un simple coup de baguette magique!

Certains disent que c’est la copie de la gare de Deauville. Même quasiment vide et désaffectée, elle mérite une photo. Avec ses trois pignons et ses vitraux d’origine, ses énormes fauteuils en cuir, elle est si merveilleusement rétro qu’on s’attend à y voir surgir à tout moment notre cher M.Hulot (pas Nicolas), pipe au bec et l’air ahuri!

La ligne fut créée en 1928, la gare elle-même fut construite de 1932 à 1935 et les premiers trains arrivèrent à Dalat dans crs eaux-là, empruntant la ligne Thap Chap-Dalat ouverte par les Français. En raison des attaques incessantes du Vietcong, celle-ci fut fermée en 1970. Il serait question de réhabiliter entièrement cette très belle ligne de montagne et de la rouvrir au pulic.

Dans la gare, la locomotive Diesel est un cadeau des Russes, alors que la loco à vepeur fut rechetée aux Japonais début de XXes qui eux-mêmes l’avaient achetée aux Chinois. On peut dire qu’elle a voyagé!

Un petit train effectue un circuit de 17 km aller-retour jusqu’au village de Trai Mat, dans les environ de Dalat. En principe, 5 départs tous les jours à 7h45, 9h50, 11h55, 14h et 16h05, mais ne part que s’il y a un minimum de 15 personnes. Compter 124 000 Dg par personne pour 1h30 de balade (visite de la pagode Linh Phuoc à l’arrviée).

Les villas et les chalets d’époque coloniale

Les villas et les chalets d’époque coloniale

Les villas et les chalets d’époque coloniale

Les plus imposantes villas se trouvent noyées dans les pinèdes de la rue Tran Hung Dao, sur une ligne de crête dominant la rive sud du lac. Il y en a qui sont à l’abandon mais il en reste de très mignonnes, parfois insolites, dans les rues Quang Trung et Nguyen Du, après la gare, sur la route du lac des Soupirs. Ne se visite plus, on ne fait passer, les Russes, combreux à Dalat, semblent avoir fait main basse sur la quartier.

Le musée de Lam Dong

Le musée de Lam Dong

Le musée de Lam Dong

Il se situe 04 Hung Vuong, à 2,5 km du centre-ville, en contrebas du Dinh I et face à la Villa-hôtel 28. Pour y aller: bus urbain no 3 ou moto-taxi. Marsam 7h30-11h30, 13h30-16h30. Entrée: 10 000Dg (est insluse la visite de la maison de l’impératrice Nam Phuong). C’est le musée de la province. À ne pas négliger, car il est plutôt intéressant, et expose des panneaux en anglais.

On n’y passe pas plus de 30 mn. La plupart des vestige proviennent de cinq temples découverts à l’ouest de Dalat dans les années 1980-1990 (et les fouilles continuent). Sans que l’on ait de vraies certitudes, certaines pièces remonteraient aux royaumes cham et Oc Eo, jusqu’à la préhistoire.

La résidence du gouverneur général

La résidence du gouverneur général Dalat

La résidence du gouverneur général Dalat

Quoi qu’il en soit, pour l’instant, sans inrérêt architectural majeur selon nous. Pour les acharnés: au carrefour de la rue Tran Hung Dao et de la rue Khoi Nghia Bac Son, un chemin monte à cette grande demeure très massive, achevée en 1937, qui servit de palais d’été au gouverneur général Jean Decoux jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis à Ngo Dinh Nhu, frère du président Diem, et plus tard encore au vice-président Nguyen Cao Ky. « Qui est Ky? » demanda un jour le général de Gaulle…

Dinh I

Dinh I

Dinh I

Il se situe à 01 Tran Quang Dieu. Dans une rue donnant sur Hung Vuong; très excentré, à la sortie de la ville, sur la route de Nha Trang; continuer après le musée du Lam Dong. Ouv tlj 7h-16h. Entrée: 10 000 Dg.

Soyons clairs, la visite ne vaut pas celle du Dinh III. Le palais comprend 16 pièces vides de tout meuble intéressant, ou alors affreusement kitsch. Néanmoins l’édifice a un certain charme avec son style d’inspiration française, ses murs jaunes, ses volets verts, et le parc de 18 ha n’est pas désagréable.

Construit 1929 et 1933 par un industriel français, Clément Bourgery. Bao Dai la récupéra et en fit une résidence de travail en 1949 après que la France se fut résignée à accorder une forme d’indépendance. Après les accords de Genève en 1954, Bao Dai partit en exil en France et Ngo Dinh Diem devint Premier ministre.

Le président Ngo Dinh Diem organisait des réunions secrètes dans la luxueuse villa Dinh I (qui fut celle de Bao Dai). Menacé, sans cesse sur le qui-vive, il fit même construire un tunnel relié à un héliport juste derrière le palais, pour s’enfuir en cas de desoin. Ce sont encore les militaires qui détiennent la clé du tunnel. On ne voit que les portes d’accès à mi-escalier et dans l’ex-chambre de Bao Dai, à l’étage.

Au sud de la ville de Dalat

Dalat Palace

Dalat Palace

Dalat Palace

Il est perché sur une petite colline au-dessus du lac Xuan Huong, c’est le plus grand palace d’époque coloniale de Dalat. Construit en 1905 dans le style « balnéaire-colonial » propre à cette période, rénové et agrandi en 1922, il est aujourd’hui magnifiquement entretenu grâce à Larry Hillblom, le milliardaire américain fondateur de la société DHL.

Le gouvernement français avait alors l’intention de faire de Dalat la capitale de la Fédération indochinoise, d’où probablement la dimension de ce palais. Le premier réseau clandestin du Parti communiste vietnamien fondé en 1930 est né dans les cuisines de cet hôtel de grand luxe.

Le général Giap a séjourné dans la suite no 101 en 1946. Cuisiniers et serveurs constituèrent là le premier noyau de la révolte anticoloniale. Plusieurs grandes conférences de l’histoire s’y sont déroulées, avant et après 1975.

C’est presque un monument historique! Rénové, il a retrouvé sa vocation de palace et abrite maintenant un hôtel 5 étoiles. On se croirait dans un Relais & Châteaux, grâce au décor élégant des salons (tableaux de l’école de Caillebotte), au caractère des chambres (possibilité de faire un feu dans la cheminée en hiver). N’oubliez pas le café ouvert à tous, clients de l’hôtel et visiteurs de l’extérieur.

La cathédrale

La cathédrale dalat

La cathédrale dalat

Elle se situe à gauche après le Dalat Palace, sur la rue Tran Phu. Tlj, sf à l’heure de déj. Devant cette grande église rose, on a presque la même impression qu’à Ho Chi Minh-Ville devant la cathédrale Notre-Dame: c’est le style religieux des sous-préfectures françaises qui a été exporté jusqu’ici! Édifiée entre 1931 et 1942, donc très récente, elle a remplacé une église de 1917 devenue aujourd’hui le presbytère, puis celle de 1922 devenue l’école Quang Trung.

À l’intérieur, les vitraux em mosaïque viennent de France. On peut même y voir la marque de fabrique de l’artisan d’art français: « Grenoble, verrerie Balmet, 1940 ». Les Dalatois l’ont surnommée « l’église du coq », à cause de son coq en bronze juché au sommet du clocher. Un des cinq prêtres y officiant parle bien le français.

Le palais d’été de Bao Dai

Le palais d’été de Bao Dai

Le palais d’été de Bao Dai

On y monte par la rue Tran Phu, puis par la rue Le Hong Phong, en suivant celle-ci jusqu’au bout. Tlj 7h-17h. Entrée: 15 000 Dg; parking en sus. Protège-chaussures obligatoires à l’entrée. Explications en anglais.

C’est l’ancienne résidence d’été di dernier empereur du Vietnam (Bao Dai régna de 1926 à 1945) qui se trouve au sommet d’une colline plantée de pins. Parmi les différent palais à visiter à Dalat, celui-ci est le plus intéressant, car cette grande demeure Art déco n’a pas changé d’un pouce depuis les années 1930.

Construite de 1933 à 1938, sur les plans d’architectes français et vietnamiens dans le style moderniste lancé par Gropius et Le Corbusier, elle abrite dans ses 26 pièces une foule de souvenirs et d’objets ayant appartenu à la famille impériale: le bureau de Bao Dai avec deux de ses sceaux, son buste, ses livres français (il lisait en cachette des OSS 117 en faisant semblant de bosser!), deux téléphones d’époque (le sien et celui de Nguyen Van Thieu), les portraits en noir et blanc (signés HarcourtÇ de Bao Dai, de sa femme et de son fils, le sauna des années 1930, ou encore la grande table de réunion avec, sur la cheminée, une carte du pays gravée dans le verre (faite à Paris).

À l’étage se trouvent les chabres de son fils Bao Long, tout en jaune, la couleur impériale, de la princesse Phuong Mai, et de la reine Nam Phuong, épouse de l’empereur, décédée en 1963. Belle vue sur les jardins à la française. Enfin, au rezde-chaussée, on peut admirer les trônes sculptés de l’empereur et de son épouse, les habits de réception et les bijoux. Sans oublier la cuisine avec son « tourne-broche de Paris ». Curieusement, une petite pièce cache d’affreuses répliques d’objets royaux en plâtre doré, d’un kitsch absolu!

La pension Hang Nga

La pension Hang Nga

La pension Hang Nga

Elle se situe à 03 Huynh Thuc Khang. Depuis la rue Tran Phu, prendre Le Hong Phong sur la gauche puis la 1 re rue sur la droite. Tlj 7h-19h. Entrée: 40 000 Dg. L’hôtel (eh oui on peut aussi y dormir!) le plus insolite et le plus délirant du Vietnam. Un endroit fantastique, dans le vrai sens du terme. Sur la route qui monte à travers les collines au palais de Bao Dai, impossible de rater la pension Hang Nga, sur la droite.

À l’entrée, une immense girafe en béton regarde des arbres (en béton aussi) abritant des chambres aux formes tarabiscotées, ornées de sculptures de bêtes et de miroirs. Un pavillon abrite chambre du tigre avec des rideaux roses. À côté, c’est le <chalet du bonheur>, pour couple en lune de miel.

D’autres pavillons cachent un ours, deux abeilles avec leur pot de miel, un kangourou… Le jardin est parsemé de sculptures naïves, formes végétales, de champignons gigantesques, une toile d’araignée, etc. Une buvette avec vue panoramique au sommet d’un <arbre-maison>…

On se croirait chez le Facteur Cheval. Incroyable pension que l’on découvre comme un musée d’art moderne en plein air! Pas un seul angle droit (ou presque pas), ici, tout n’est que formes arrondies et ondulantes, comme les feuilles des arbres.

Longtemps, on a ignoré Dang Viet Nga, cette archtecte géniale qui a toujours 50 ans d’avance sur son pays. Aujourd’hui, la visite de ce chef-d’oeuvre est programmée dans les tours  de l’office de tourisme. Voilà ce qu’on appelle la reconnaissance! Les chambres appelées kangourou, ours, tigre… se louent.

L’Institut Pasteur

L’Institut Pasteur

L’Institut Pasteur

On ne peut le visiter qu’avec l’autorisation du directeur de l’Institut, du département de la sécurité ou du comité populaire de la province. Situé en face du palais de Bao Dai, à l’angle de la rue Le Hong Phong et du morceau de chemin montant au palais, ce grand bâtiment jaune a été fondé par le Dr Yersin en 1936 (même installé à Nha Trang, il n’avait pas oublié le Dalat de sa jeunesse).

Les villas coloniales

Les villas coloniales

Les villas coloniales

Ils se situent dans la rue Le Hong Phong qui mène à l’Institut Pasteur et au palais de Bao Dai (Dinh III), plusieurs villas entourées de jardins fleuris, don’t certaines reconverties en villas-hôtels. Voir aussi plus haut le paragraphe « Les villas et les chalets d’époque coloniale ».

L’ancien couvent des Oiseaux

L’ancien couvent des Oiseaux

L’ancien couvent des Oiseaux

Il se situe sur la butte au-dessus de l’intersection des rues Hoang Van Thu et Huyen Tran Cong Chua. Dans la série « la nostalgie n’est plus ce qu’elle était », on ne peut trouver mieux! C’était le pensionnat français le plus chic de Dalat, sinon du Vietnam! Abrite aujourd’hui l’école de formation des profs et des instituteurs des minorités ethniques. Plus loin, sur la même « route » (à 600 m sur la droite), on tombe sur l’église Du Sinh (1955). Belle façade sino-vietnamienne à l’écart de la foule en été.

Dans les environs de Dalat

Une bonne solution consiste à loure une voiture à la journée. À plusieurs, ce n’est pas si cher que ça: de 30 à 35 € maximum pour une journée (essence et chauffeur compris). Mais pour éviter de vous perdre, demandez un chauddeur de taxi francophone.

Les télécabines de Dalat

Les télécabines de Dalat

Les télécabines de Dalat

Ils fonctionnent tlj 7h30-11h30, 13h30-17h. Durée: 10 mn. Billet: 70 000 Dg l’A/R; 40 000 Dg moins de 12 ans. À la sortie de la ville, en direction des chutes de Prenn, cette station de télécabines permet de monter à la pagode Truc Lam qui surplombe le lac Tuyen Lam.

Le lac Tuyen Lam

Le lac Tuyen Lam

Le lac Tuyen Lam

Il se situe à 5 km au sud du centre-ville, route de Ho Chi Minh-Ville, prendre la bifurcation de droite vers Ho Tuyen Lam (RN 20; panneau bleu et blanc); le lac se trouve 2 km plus loin. On vous l’indique parce qu’il est proche de Dalat (attention à la montée à vélo, assez raide!) et parce qu’il n’est pas encore trop exploité pour l’instant, mais la société Swiss Belhotel est en phase de terminer la construction de deux hôtel de luxe, d’aménager des villas et les bâtiments principaux du terrain de golf!

Une belle route bitumée a déjà été construite. Un parc d’attractions-aventures a été créé pour la grande joie des Vietnamiens. On peut survoler les belles cascades de Da Tanla en télécabine pour ceux qui n’aiment pas marcher ou descendre en roller coaster, wagonnet sur rail (comme dans une fête foraine) jusqu’au pied des chutes, une descente impressionnante.

On peut faire des balades sur le lac en louant une petite embarcation et pêcher. Compter environ 260 000 Dg pour la journée, de une à cinq personnes. Sur la rive opposée du lac, on peut voir des éléphants, et même faire un tour sur leur dos. Compter environ 350 000 Dg pour 30 mn de promenade.

Le monastère Truc Lam

Le monastère Truc Lam

Le monastère Truc Lam

Le monastère se situe en surplomb du lac. Avec un toit à deux étages qui rappelle les temples zen du Japon (en fait, un institut de méditation bouddhique assez moderne qui héberge 140 moines et moniales), d’où l’on a une vue surplombant le site. Jardins aménagés, topiaires amusants en forme d’animaux, et un magnifique bonsaï de plus de 300 ans. Les moines réservent deux maisons d’hôtes à ceux qui se disent bouddhistes.

La pagode de Thien Vuong

La pagode de Thien Vuong

La pagode de Thien Vuong

Elle se situe sur la crête d’une colline boisée, à 4 km au sud-est de Dalat par la rue Khe Sanh. Moto-taxi ou taxi (env 50 000 Dg l’aller). Appelée aussi Chua Tau, elle est intéressante pour son site exceptionnel mais pas pour son aspect extérieur.

Quelques balades aux alentours de Dalat

Le village de Lat

Le village de Lat

Le village de Lat

Il se situe à 12 km au nord de Dalat (20 mn de moto env), au pied du mont Lang Biang. Bus no 5; compter 12 000 Dg. Sur place, prévoir une visite de 20 mn (avec commentaire en français ou en anglais par le chef du village, francophone).

La visite n’est pas exceptionnelle, car les maisons des montagnards disparaissent et le modernisme envahit les lieux. Vente de tissus brodés dans la cabane collective.

Le village est formé de neuf hameeux, don’t cinq seulement sont habités par l’ethnie Lat, les autres étant habités par de Chil, des Ma, des Ko Ho et… de nombreux Vietnamiens, venus ici depuis 1975 pour cultiver la terre.

Les Lat vivent très pauvrement de la culture du riz, des haricots noirs et de la patate douce. Ils vivent dans des maisons en bois couvertes de toits de tôle (fini le chaume!). La plupart sont catholiques et certains protestants.

Le village et la région furent évangélisés par la Mission de Paris et le père Boutary, qui fit construire l’église des minorités à Cam Ly, s’occupa de l’école franco-koho (fondée en 1948), passa des années ici, avant de se retirer en France. On estime la population de Lat à environ 3 000 habitants aujourd’hui.

Le mont Lang Biang

Le mont Lang Biang dalat

Le mont Lang Biang dalat

L’accès coûte 10 000 Dg. Parking en bas: 20 000 Dg. Cette grosse et belle montagne est le point culminant (2 163 m) de province de Lam Dong et la montagne sacrée des minorités ethniques.

On y arrive facilement au départ du village de Lat en suivant une route goudronnée (environ 7 km). On y va à pied ou en jeep. La montée en jeep dure 30 mn. Tarif: 240 000 Dg pour six personnes.

En fait, la route ne va pas jusqu’au sommet mais s’arrête à une sorte de plate-forme excentrée à 1 900 m. vue superbe; par beautemps, on peut voir la mer de l’Est au loin (que les Vietnamiens refusent désormais d’appeler mer de Chine en raison du conflit maritime qui les oppose aux Chinois).

L’office de tourisme organise des randonnées. Compter de 15 à 25 € environ selon le nombre de personnes (avec visite du village Lat) pour une balade de 6h, mais le guide n’est plus obigatoire.

Les chutes et le lac d’Ankroët

Les chutes et le lac d’Ankroët

Les chutes et le lac d’Ankroët

Ne vous privez pas d’aller musarder dans ce merveilleux coin sauvage des montagnes, au nord de Dalat. Il n’est pas nécessaire d’avoir une autorisation, ni un guide officiel. Un grand projet visant à développer le tourisme (golf, hôtel and co) au coeur du plateau du Lang Biang, où se trouvent les chutes et le lac d’Ankroët, est annoncé depuis plusieurs années. Mais les investisseurs semblent avoid définitivement renoncé. Tant mieux!

Pour atteindre ce site à 18 km an nord-ouest de Dalat, compter 30 à 40 mn à moto-taxi (route goudronnée). On traverse de beaux paysages de collines ondulantes couvertes de sapins, des petits vallon avec des jardins maraîchers et des serres pleines de légumes ou de fleurs.

Les chutes se trouvent dans un chaos rocheux granitique creusé par des bassins naturels d’eau douce. Mais attention, de plus en plus en saison sèche, il arrive qu’il n’y ait pas d’eau (elle est utilisée pour l’approvisionnement de Dalat)… Renseignez-vous avant de prendre la route.

Tout autour, ce ne sont que des bois de sapins et des rives sauvages où l’on découvre des orchidées « yeux de chat » poussant sur des rochers. Un chemin de terre longe les berges du lac d’Ankroët (superficie de 50 ha) et son vieux barrage en pierre d’époque coloniale française. Le chemin mène, de l’autre côté de la colline, à une sorte de corniche surplombant de lac Dankia (à 2 km environ). Celui-ci fait 320 ha.

Nous espèrons que les informations de notre article sont utiles pour la préparation de votre voyage à Dalat Vietnam. Si vous avez des questions ou des conseils utiles, n'hésitez pas à laisser des messages ci-dessous. Nous serons heureux d'avoir de vos nouvelles.

Mots-clefs sur google : dalat, dalat vietnam, hotel dalat, hotel dalat vietnam, dalat au vietnam, dalat hotel, dreams hotel dalat, que visiter à dalat, visiter dalat, dalat tourisme, lycee yersin dalat vietnam, dalat restaurant, vin de dalat, cable car dalat, vol ho chi minh dalat, meteo dalat, dalat hotel du parc dalat vietnam, dalat vietnam photos, hotel a dalat, dalat vietnam carte, meteo dalat vietnam, restaurant dalat, les sapins dalat, que faire a dalat, dalat hotel du parc, dalat vietnam meteo, que faire a dalat vietnam, ville de dalat vietnam, dalat que faire, gare de dalat, quoi faire a dalat, meteo dalat 10 jours...

Dalat Vietnam
5 (100%) 5 votes

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *